Une étude montre une réduction de plus de 90% du risque cardiovasculaire chez les vapoteurs

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

La recherche, réalisée à partir des données de plus de 24 000 participants, démontre une fois de plus le risque réduit offert par les cigarettes électroniques par rapport au tabagisme.

Déception pour ces chercheurs antivape

Déception pour ces chercheurs antivape

La semaine dernière, une nouvelle étude (1) sur les cigarettes électroniques a été publiée dans la revue médicale Circulation, de l’American Heart Association (AHA). Réalisée par 8 chercheurs, elle s’est penchée sur les risques cardiovasculaires connus d’une population de 24 027 participants, qui ont déclaré leurs habitudes de tabagisme, vapotage ou double usage (fumer en même temps que vapoter), entre les années 2013 et 2019. qui avaient fumé plus de 100 cigarettes au cours de leur vie et qui fumaient au moment de l’étude ont été classés comme fumeurs. Ceci pourrez vous intéresser : 5 façons de réduire le sucre dans notre alimentation. Une personne qui utilisait exclusivement des cigarettes électroniques était classée comme vapoteur. Enfin, les répondants qui fumaient et vapotaient en même temps étaient qualifiés de doubles usagers, tandis que le dernier groupe était composé de ceux qui ne fumaient ni ne vapotaient.

Pour explorer les conséquences potentielles sur la santé de l’utilisation de chaque produit, les chercheurs ont défini les maladies cardiovasculaires comme tout diagnostic autodéclaré d’infarctus du myocarde ou de pontage, d’accident vasculaire cérébral ou d’insuffisance cardiaque. Toutes ces maladies ont également été comptées individuellement. Si la méthodologie utilisée pour cette étude est l’une des plus classiques, ce sont ses conclusions qui le sont moins.

Les auteurs notent ainsi que « les participants qui utilisaient exclusivement des e-cigarettes avaient un risque de développer une quelconque maladie cardiovasculaire qui ne différait pas de celui des non-utilisateurs et un risque plus élevé, quoique non significatif, d’accident vasculaire cérébral, d’hypertension artérielle ou d’accident vasculaire cérébral… Par rapport au tabagisme, l’utilisation de la cigarette électronique était associée à un risque de maladie cardiovasculaire inférieur de 30 à 40 %, bien que cette association ne soit significative que pour toutes les maladies cardiovasculaires.

Si on regarde en détail les chiffres de l’étude, on constate que le groupe des fumeurs a déclaré 569 maladies cardiovasculaires, contre 41 pour le groupe des vapoteurs, soit une diminution de 92,8 %. Concernant les infarctus, ce chiffre était de 242 contre 15 (- 93,9%). Des données qui démontrent clairement la réduction des risques offerte par les cigarettes électroniques par rapport au tabagisme. Sans parler du fait que l’étude n’a pas examiné les antécédents de tabagisme des vapoteurs. En d’autres termes, le faible taux de maladies cardiaques rapporté par le groupe qui utilise des vaporisateurs personnels pourrait très bien être le résultat de leurs antécédents de tabagisme.

Si ces données sont déjà excellentes pour mettre en évidence la faible nocivité du vapotage par rapport au tabagisme, les déclarations des auteurs (membres de l’AHA, association notoirement antivape, N.D.L.R.) de l’étude le sont tout autant :

À Lire  Possibilité de prise en charge : Gestion des urgences dentaires les dimanches et jours fériés : lancement d'un prélèvement dans la Drôme, l'Isère, la Loire et le Rhône

« Nous n’avons pas trouvé de différence significative dans le risque cardiovasculaire lié à l’utilisation exclusive de la cigarette électronique par rapport à l’absence de cigarette et à l’utilisation de la cigarette électronique, bien que les analyses aient été limitées par un petit nombre d’événements de maladie cardiovasculaire chez les utilisateurs de la cigarette électronique ».

Cette phrase signifie simplement qu’il y avait si peu de problèmes cardiovasculaires dans le groupe des vapoteurs que leur nombre n’était pas statistiquement significatif par rapport au groupe des non-fumeurs/non-vapoteurs.

Et pourtant, comme le note Cameron English, éditeur et co-animateur du podcast Science Facts and Fallacies, également membre de l’American on Council and Health (ACSH), les chercheurs qui ont mené cette étude ont légendé leur communiqué de presse :

« Aucun bénéfice pour la santé chez les adultes qui utilisaient à la fois des cigarettes électroniques et des cigarettes traditionnelles. »

De quoi alimenter l’hystérie médiatique concernant le vapotage aux Etats-Unis, et servir aux journalistes peu scrupuleux, un nouvel article contre la cigarette électronique, alors que l’étude en question démontre précisément tous ses bienfaits.

(1) Utilisation de la cigarette électronique et risque de maladie cardiovasculaire : une analyse longitudinale de l’étude PATH, 2013-2019, Berlowitz et al, Circulation. 2022;145:00–00. DOI : 10.1161/CIRCULATIONAHA.121.057369.

Région - Conseils santé aux températures élevées en Occitanie
Voir l’article :
Après un mois de mai exceptionnellement long en France, un nouvel épisode…

Les dernières études sur la vape

Les dernières études sur la vape

En Irak, cet agriculteur kurde sensibilise au changement climatique
A voir aussi :
Dans ses vidéos, Azad Mohammad cueille des oignons, cueille de lourdes grappes,…

Est-ce que Vapoter est dangereux pour la santé ?

Est-ce que Vapoter est dangereux pour la santé ?

Le vapotage est sans danger pour la santé. Aussi, comme il existe peu de moyens pour contrôler ce qui est mis dans les e-liquides, il est impossible de savoir précisément ce que l’on respire. Enfin, il ne faut pas oublier que la nicotine présente dans la plupart des e-liquides est fortement addictive.

Vaut-il mieux vapoter ou fumer ? La vapeur produite contient moins de substances nocives et en quantité bien moindre que la fumée d’une cigarette classique (lorsqu’elle est utilisée correctement). Par conséquent, on suppose que le vapotage est probablement moins nocif que le tabagisme, mais qu’il n’est pas totalement sûr.

Est-ce que la cigarette électronique est dangereuse pour la santé ?

Rassurez-vous tout de suite, le vapotage n’est pas aussi dangereux pour la santé que le tabac. Et encore mieux, vapoter c’est mieux que fumer… De loin. Une étude du gouvernement anglais a même montré que la vapeur de la e-cigarette est jusqu’à 95% moins nocive que la fumée de cigarette.

Santé. Moustiquaires, répulsifs, poissons... Comment se protéger du moustique tigre ?
Lire aussi :
L’augmentation de la chaleur ces jours-ci pourrait affecter la prolifération des moustiques…

Comment nettoyer les poumons d’un fumeur ?

La seule action qui puisse nettoyer vos poumons est d’arrêter de fumer et d’attendre que vos micro-cils évacuent le mucus pour dégager les voies respiratoires. 10 à 15 ans après la dernière cigarette, l’espérance de vie redeviendra la même que celle des personnes qui n’ont jamais fumé.

Qu’est-ce qui nettoie les poumons ? La molène est une plante qui augmente la capacité respiratoire, elle élimine l’excès de mucus des poumons, nettoie les bronches et réduit l’inflammation des voies respiratoires. L’idéal est de le consommer sous forme de tisane. Cette plante est facile à trouver en pharmacie ou parapharmacie.

Comment nettoyer son corps de la cigarette ?

La vitamine C renforce le système immunitaire et l’aide à se débarrasser des substances toxiques résultant du tabagisme. Par exemple, une boisson à base de jus de citron peut détoxifier votre organisme, et les fruits riches en vitamine C sont également efficaces pour lutter contre les méfaits du tabac.

À Lire  Comment éviter les piqûres de moustiques la nuit ?

Comment nettoyer les poumons de la nicotine naturellement ?

Prendre un bain au romarin Autre bon réflexe pour nettoyer naturellement ses poumons de la nicotine et autres substances irritantes : prendre des bains chauds additionnés de romarin. Cette plante est couramment utilisée en phytothérapie pour nettoyer les bronches.

Quels sont les aliments qui nettoient les poumons ?

Ces 4 aliments nettoient les poumons !

  • Noix du Brésil. Il est riche en vitamine E et en sélénium, une substance qui réduit le risque de cancers de la prostate et du poumon et les maladies cardiovasculaires. …
  • Les oignons. …
  • Gingembre. …
  • Pamplemousse.

LABORATOIRE PHARMACEUTIQUE LABODAL INNOVANT. Une nouvelle approche de l'équipement des produits de premiers secours. - Magazine dentaire LEFILDENTAIRE
Lire aussi :
Rencontre avec Nicolas Teissier, pharmacien responsableEn quelques mots, parlez-nous de votre entreprise…

Est-ce que la cigarette électronique est mauvaise pour les poumons ?

Est-ce que la cigarette électronique est mauvaise pour les poumons ?

L’inhalation de produits chimiques nocifs provenant de produits de vapotage peut causer des lésions pulmonaires irréversibles (non curables), des maladies pulmonaires et, dans certains cas, la mort.

La cigarette électronique donne-t-elle de l’eau aux poumons ? Conclusion : La cigarette électronique ne donne pas d’eau aux poumons.

Quels sont les effets secondaires de la cigarette électronique ?

Le vapotage fréquent peut, avec le temps, créer une sensation de sécheresse dans la bouche, voire une irritation de la gorge. Il est important, dans ce cas, de bien s’hydrater. Trop de nicotine peut également causer des maux de tête, des nausées ou des étourdissements.

Est-ce dangereux de trop Vapoter ?

Le vapotage n’est pas dangereux pour la santé. Au contraire, si vous fumez, vous préservez votre santé en passant au vapotage. La cigarette électronique ne comporte aucun danger supplémentaire par rapport au tabac. Sa vapeur est même 95% meilleure que la fumée d’une cigarette classique.

Est-ce que la cigarette électronique sans nicotine est dangereuse pour les poumons ?

Le e-liquide sans nicotine n’est pas dangereux, ni pour les poumons ni pour l’organisme selon de nombreuses études de ces dernières années. Au contraire, le vapoteur en sevrage réduit sa dépendance grâce à la vape et retrouve rapidement ses capacités pulmonaires, comme son souffle.

Est-ce que la cigarette électronique fait gonfler le ventre ?

Le vapotage ne fait pas grossir. Il n’y a pas de lien entre les e-cigarettes et la prise de poids. Les quelques kilos en trop qui peuvent apparaître lors du passage du tabac à la vapeur sont liés à l’arrêt du tabac et plus précisément à l’arrêt de la consommation de nicotine.

Quand je fume mon ventre gonflé ? La nicotine a un effet stimulant sur l’intestin. De nombreux fumeurs utilisent le tabac comme méthode de régularisation du transit. Chez les fumeurs, l’intestin devient également dépendant de la nicotine pour fonctionner. Lors de l’arrêt du tabac, des problèmes de constipation peuvent survenir.

Quels sont les effets néfastes de la cigarette électronique ?

Le vapotage peut augmenter votre risque d’exposition à certains produits chimiques nocifs qui peuvent nuire à votre santé (par exemple, causer des lésions pulmonaires). Le vapotage peut également entraîner une exposition à la nicotine, une substance addictive.

Comment savoir si on Vapote trop ?

Perte de goût, bouche sèche, peau très sèche, fatigue, palpitations, nausées, maux de tête sont des signes que vous vapotez trop avec votre cigarette électronique. Un vapotage excessif peut être causé par une surdose de nicotine.