Une Italienne a retiré 70 kg de tumeur

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

C’est une première dans le monde médical. Une jeune Italienne a été opérée avec succès d’une tumeur de 70 kilos à l’abdomen.

Incroyable, mais vrai. Une jeune Italienne, dont le cas clinique a été rapporté par de nombreux médias, souffrait d’une tumeur de 70 kilos à l’estomac, a frôlé la mort. Son état a immédiatement conduit à une hospitalisation d’urgence. Ceci pourrez vous intéresser : Victoire ! Santé Canada adopte un étiquetage simplifié sur le devant de l’emballage pour faciliter les choix sains. Sa tumeur, due à un cancer de l’ovaire, était si grosse qu’elle comprimait ses poumons. Le patient ne pouvait plus respirer normalement.

Elle est arrivée il y a quelques semaines à l’hôpital Molinette de Turin, a été immédiatement intubée et placée sous respiration artificielle. Les chirurgiens en charge de son cas ont commencé par drainer 52 litres de liquide avant de retirer la partie solide de la tumeur, qui pesait 25 kilogrammes. Jamais vu.

VIDÉO – Carnet de santé – Dr Christian Recchia : « C’est le premier cancer de tous les genres, donc il faut y penser »

La tumeur plus lourde que la patiente

« Il n’y a pas de précédent dans la littérature médicale pour une masse tumorale d’un tel poids. Elle pesait plus que le patient lui-même », indique un communiqué. Placé en réanimation, le patient est sorti et s’est rapidement rétabli. Elle a été transférée dans une unité de diététique et de nutrition quelques jours plus tard avant de pouvoir rentrer chez elle en toute sécurité.

Comme le rappelle l’Institut Gustave Roussy sur son site internet, le carcinome ovarien est la huitième cause de cancer chez la femme en France avec environ 5 200 nouveaux cas par an. Comme beaucoup d’autres, il peut être longtemps asymptomatique. C’est pourquoi, malheureusement, il est souvent diagnostiqué à un stade avancé, lorsque les cellules cancéreuses se sont propagées à d’autres organes et tissus voisins.

À Lire  COVID-19 et immunité : comment la nourriture peut-elle me garder en bonne santé ?

Comme pour la plupart des cancers, l’âge est un facteur de risque important. Plus une femme vieillit, plus son risque d’être ciblée augmente. L’âge médian au moment du diagnostic est de 68 ans, selon l’Institut national du cancer.

VIDÉO – Cancer de l’ovaire : nouveau verdict pour Johnson & Johnson