Urgences, cabinets médicaux fermés ou surpeuplés…

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Face à une saturation de la prise en charge des patients, les sollicitations des médecins et autres professionnels se multiplient. Ils attendent des réponses d’Emmanuel Macron, qui doit présenter vendredi ses vœux aux acteurs de la santé.

La saturation du système de santé joue avec le calendrier. 2023 a commencé pour les soignants sous la même ombrelle que 2022 s’est achevée : les services de réanimation en Ile-de-France au SAMU de Rouen, les urgences à Metz-Thionville (Moselle) – celle-là même où travaillait François la nomination de Braun au poste de ministre de Santé – dans les centres SOS-Médecins, en ces premiers jours de janvier, les voyants virent au rouge les uns après les autres. Et même « rouge vif », commentent-ils dans les services repris et les cabinets médicaux.

La période entre Noël et le Nouvel An a été qualifiée par le ministre de la Santé lors d’un déplacement le 28 décembre 2022 au Centre Hospitalier d’Annecy-Genevois (Haute-Savoie) de « la semaine de tous les dangers ». La confluence en question a été reconnue comme inédite par plusieurs facteurs : une épidémie en « triple vague » – mélange de Covid-19, grippe et bronchiolite – qui a mis à rude épreuve des services hospitaliers déjà débordés, une grève des médecins libéraux, une prise de pouvoir, et toujours des lits fermés à l’hôpital, un nombre insuffisant de soignants, malgré les appels répétés à une « union sacrée » du gouvernement. Malgré les mises en garde déjà émises par les experts de première ligne à l’automne – à commencer par les pédiatres.

« La mobilisation du personnel est complètement terminée et le système est capable de résister », a insisté François Braun le 28 décembre pour se rassurer. Et puis ? Va-t-il encore « durer » en janvier ? La question a fait écho sur le terrain à la veille du vœu d’Emmanuel Macron au monde de la santé, le vendredi 6 janvier. Alors que la situation sanitaire reste tendue sur les fronts de la grippe et du covid-19, avec l’apparition de nouvelles variantes, alors que les foyers de protestations chez les professionnels se multiplient et se consolident, le contexte appelle une réponse politique « urgente », on calomnie dans les rangs des syndicats et des collectifs médicaux.

À Lire  Crise urgente : garde du pharmacien de garde en pleine nuit - 23.06.2022. - Actu.fr

C’est la première fois depuis son entrée à l’Elysée en 2017 qu’Emmanuel Macron consacre une cérémonie d’accueil spécifiquement aux acteurs de la santé, hospitaliers et libéraux. « On va avoir un plan, où on va, comment on va, quelles sont les étapes », a promis François Braun jeudi matin sur le plateau des « 4 Vérités » sur France 2, concernant les prochaines annonces présidentielles. , très attendue par les soignants qui ne cessent de déplorer la « baisse » de l’offre de soins. Ils parlent de « Janvier noir » et le craignent. A plusieurs niveaux.

Il vous reste encore 81,38% de cet article à lire. Ce qui suit est réservé aux abonnés.

Vous pouvez lire Le Monde sur un appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

Parce qu’une autre personne (ou vous) lit Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

Comment arrêter de voir ce message ?

En cliquant sur  »  » et assurez-vous que vous êtes la seule personne à regarder Le Monde avec ce compte.

Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera lié à ce compte.

non. Avec votre compte, vous pouvez vous connecter à autant d’appareils que vous le souhaitez, mais les utiliser à des moments différents.

Vous ne savez pas qui est l’autre personne ?

Nous vous conseillons de changer votre mot de passe.

Votre abonnement ne vous permet pas de lire cet article

À Lire  La convention médicale, l'imagerie diagnostique et la radiothérapie du point de vue de la Cour des comptes

Pour plus d’informations, veuillez contacter notre service commercial.