Vacances de Noël : les agences de voyages ont retrouvé leurs couleurs

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Il semble que le secteur du tourisme se soit bien remis de la crise du covid. Publiées le 16 novembre, les dernières recherches de l’Insee sur cette industrie confirment la forte reprise constatée dans ce domaine en 2022, le chiffre d’affaires du secteur atteignant à nouveau et parfois même dépassant celui de 2019, avant l’apparition du coronavirus.

A l’heure où une partie de la population compte sur les vacances de Noël pour respirer un peu d’air frais, les agences de voyages bretonnes que nous avons contactées ce vendredi avouent être revenues à une fréquentation proche d’avant le covid 19.

Au beau fixe

C’est « presque le cas », selon Peggy, de Z Tour Voyages, à Morlaix (29). Magali de l’agence Rouillard de Saint-Brieuc note également la reprise, même si elle estime que « les chiffres de 2019 ne devraient vraiment être disponibles qu’en 2023 ». La même tendance est remarquée par Juliette, de l’agence Celtea de la rue de Tronjolly, à Rennes, tandis qu’Axelle, de l’agence Celtea de Vannes, déclare pour sa part que « ça a même commencé plus fort qu’avant ». Une belle solution, donc, qui n’empêche pas ces professionnels du voyage de scruter les projections économiques pour les mois à venir, assombries par l’inflation galopante actuelle. Les conséquences s’en font déjà sentir : « Depuis le début de la hausse de l’inflation, on n’a guère plus de clients pour des paniers moyens et on a de moins en moins de classe moyenne, raconte Juliette, de l’agence Celtea, à Rennes. On ne vend quasiment que des gros budgets pour une clientèle de type chef d’entreprise. » « Certains voyagent moins, note Axelle, sa collègue de Vannes, mais d’autres, au contraire, veulent partir à tout prix, se vider l’esprit, parfois en famille , rendez-vous tous ensemble à l’étranger ».

À Lire  Qu'est-ce que l'ETIAS, cette autorisation de voyage qui rendra obligatoire le voyage en Europe en mai...

Voyage : un Algérien de France s'agace des témoignages
Sur le même sujet :
Après une longue absence, les membres de la communauté algérienne établis à…

De soleil et de la douceur !

Côté destinations, les Bretons qui ont décidé de partir au large pour Noël, comme à leur habitude, choisissent en grande majorité celles qui promettent des journées douces et ensoleillées. Les réservations les plus courantes à cette période sont, sans surprise, pour les vols longs et les plus gros budgets, les Antilles françaises (Guadeloupe et Martinique), la République dominicaine ou le Sénégal. La Thaïlande, le Laos et le Cambodge sont également populaires, ainsi que le Mexique. Voir l’article : RAPPORT. A Auray, dans les agences de voyages, l’activité reprend. Les îles Canaries, le Maroc et la Tunisie, ainsi que le côté égyptien de la mer Rouge, sont populaires parmi ceux qui choisissent des itinéraires plus courts. Plus surprenant, si les Bretons qui pratiquent les sports d’hiver préfèrent le faire pendant les vacances de février, certains choisissent aussi des destinations enneigées, mais à l’étranger, comme la Laponie, la Finlande ou des pays européens d’Europe de l’Est ou centrale. L’attrait de la capitale tchèque, Prague, est indéniable année après année.

Ceci pourrez vous intéresser :
Moyen-Orient Arabie Saoudite Fairmont Ramla Serviced Residences, Riyad (début 2023) Déjà présente…