Vacances électriques : le jeu des 1 000 bornes

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

L’ouverture de la 100e station Ionity en France pourrait indiquer que le pire est passé. Malheureusement, ce n’est pas le cas de l’intendance nécessaire pour déplacer une voiture électrique en vacances, qui n’a rien à voir avec le reste de l’année. Alors que 85 % des propriétaires préfèrent recharger à domicile, sortir de sa zone de confort ouvre la chasse à une borne disponible en bon état et pouvant rapidement vous fournir un kilowattheure complet pour vous déplacer.

De quoi éviter la scène du ménage, les cris des enfants ou les frais supplémentaires à la station-service pour apaiser la vengeance de la famille. En effet, depuis la fin de l’été dernier, 120 000 voitures électriques ont commencé à étoffer le parc français, soit environ 580 000 voitures 100 % électriques. On ne parle donc pas ici d’hybrides rechargeables, mais pour cet été on parle aussi des étrangers voyageant en France.

Tesla, en tant que pionnier, a préféré un réseau de recharge confortable pour ses clients plutôt que de tisser un réseau classique de garages, qu’il juge sans doute à juste titre moins stratégique. Bien trop tard, les principaux constructeurs européens ont fait le leur avec Ionity et proposent enfin cette charge « boost » qui rend inutile l’attente de huit heures pour une batterie « pleine ». De quoi envisager un Lille-Nice plus calme qu’avant.

Sauf que lors des longs week-ends ou des migrations estivales, quand il y a des embouteillages sur les routes, il y a la queue aux gares. Et malgré les logiciels intégrés aux dernières voitures et proposant une stratégie de recharge adaptée à la situation en temps réel, il ne sera pas toujours facile d’accéder à la borne tant convoitée à des dizaines de kilomètres sans faire la queue. Voici donc quelques conseils pour échapper à la situation kafkaïenne que vivent les clients américains de Tesla à l’occasion de Thanksgiving 2019.

Préparer sa voiture avant le départ

Ce qui vaut pour un thermique, vaut encore plus pour un électrique, dont il faudra bien entendu faire le plein absolu. Nous y reviendrons plus tard, mais ce capital s’épuise d’autant plus vite que la voiture est chargée comme jamais, transportant un coffre de toit ou des vélos, une remorque ou une caravane à l’arrière. Voir l’article : Casque de moto suisse Aegis Rider dans la réalité authentique. La surconsommation peut atteindre 30% ou plus. Là-bas, le diesel est imbattable et certains récents convertis à l’électrique s’en souviendront douloureusement.

Certains réflexes du passé peuvent refaire surface, comme partir en pleine nuit pour ne pas trop solliciter la climatisation gourmande en watts. Et bien sûr évitez au maximum les embouteillages. Il est encore plus conseillé ici de gonfler les pneus trop fort.

Quels câbles choisir ?

Quels câbles choisir ?

Opter pour l’électrique, c’est se soumettre à un rituel initiatique dans lequel les chapelles diffèrent selon le type de véhicule, le type de batterie, le type de chargeur avec câble attaché (à partir de 22 kW ils le sont) ou non. Pour moins de 22 kW il faut être et même avoir ses câbles adaptés au pays traversé, ce qui vous obligera probablement à acheter des câbles supplémentaires. En France comme en Europe, le raccordement de type 2 pour courant alternatif domine sur les bornes murales et les bornes publiques standards, offrant 7 et 22 kW.

Les prises de type 3 subsistent et peuvent être utiles dans certains endroits, mais la tendance est à l’effacement de ce qui deviendrait une norme universelle. D’autre part, la prise Combo CCS de définition allemande gagne du terrain et a supplanté la CHAdeMO asiatique pour une charge CC rapide et haute puissance. C’est devenu la norme européenne.

La voiture de collection, pour le plaisir et pour investir
A voir aussi :
Comment allier plaisir et investissement ? Pour les personnes disposant de fonds…

Définir une stratégie de ravitaillement

Définir une stratégie de ravitaillement

Les messages rassurants, contredisant quelque peu les avertissements des fournisseurs d’énergie concernant d’éventuelles pénuries d’électricité, suggèrent que le voyage sera difficile, mais possible. Cependant, planifier un parcours électrique ne permet pas d’aller jusqu’au bout du réservoir, comme on le ferait jusqu’à la dernière goutte avec une voiture thermique. Ionity promet 7 000 bornes de recharge haute puissance, mais ce sera en 2025. Et il faudra probablement que quelques centrales nucléaires se remettent en marche pour remplir toutes ces batteries.

Il existe actuellement 101 bornes de recharge actives avec 424 bornes disponibles sur le territoire français le long des grands axes routiers. Et l’installation de plus de 80 nouvelles stations est prévue pour contribuer à l’objectif européen d’ici trois ans. En revanche, vous devrez vous identifier et payer, à des tarifs désormais basés sur le kilowattheure délivré et non plus sur le temps passé. Bien sûr, il aurait été trop facile d’utiliser une carte de crédit, vous devez utiliser des cartes spéciales préenregistrées pour pouvoir facturer.

Certificat de l'historique du véhicule d'occasion pour rassurer le client Revente - LaTribuneAuto.com
Sur le même sujet :
Lorsqu’un individu achète un véhicule d’occasion, il peut savoir que le véhicule…

Quand ça ne veut pas charger

Quand ça ne veut pas charger

Avec Tesla c’est beaucoup plus simple, vous prenez l’un des 1 000 pistolets disponibles en France et vous le branchez. Il n’y a aucun problème d’authentification et de connexion au serveur, l’application Tesla reconnaît la voiture et effectue la facturation automatiquement. Outre le fait que les superchargeurs tombent rarement en panne, ils délivrent même 150 kW là où les stations concurrentes en boudent environ 50 ou moins.

Ces dernières semaines pourtant, Tesla a permis à d’autres marques d’accéder à son écosystème sur une centaine de superchargeurs V2 de 150 kW. Une initiative mal vue par le cercle des propriétaires de la voiture américaine, qui apprécient leur avantage de pionnier. Tensions potentielles cet été autour de ces superchargeurs convoités.

Idéalement, si vous partez de Paris ou d’une grande ville, vous devriez choisir de vous arrêter tôt pour recharger partiellement et créer une marge de sécurité. Cela permet également d’être en retard par rapport à la puissance des autres voitures électriques. Mais vous n’avez pas à tenter le destin et à chasser les derniers kilomètres, même si un compresseur V3 peut remplir une grosse batterie à 80 % en 45 minutes.

Très peu de voitures acceptent 250 kW ou plus et beaucoup font 100 ou moins. Pire, plus il y aura de recharges, moins le débit sera important car il sera partagé. Enfin, ne traînez pas à la borne « pleine », certains chargeurs facturent 0,50 euros la minute pour « coûts d’occupation injustifiés ». Une nécessité pour éviter les voitures sangsues.

Une voiture électrique est-elle adaptée à vos besoins automobiles 2022 | À Vendre - LaTribuneAuto.com
Ceci pourrez vous intéresser :
En raison du manque de polyvalence des voitures thermiques (autonomie limitée pour…

Quelle carte de paiement ?

Quelle carte de paiement ?

Parmi les applications incontournables qui font référence aux bornes gratuites, comme ChargeMap, Google Maps, Plugsurfing ou NewMotion, mieux vaut en choisir une qui permet de payer. Payer par carte bancaire est en effet très rare et gênant, payer par téléphone à peine moins, à condition de s’y être préalablement référé.

Si vous voyagez à l’international, mieux vaut vérifier les cartes disponibles dans la zone concernée et même en prendre deux car les incidents de paiement sont fréquents, une autre carte peut servir d’alternative. A vérifier au cas par cas, en fonction des frais engagés ou si un abonnement est nécessaire. ChargeMap, salué pour être multi-réseaux, facture le badge (15 euros) et arrondit ses factures à l’euro supérieur.

Ce n’est pas le cas de NewMotion, qui est principalement disponible chez Shell et donne droit à un badge de paiement valable dans 35 pays. Il y a aussi Plugsurfing, mais il faut à chaque fois comparer les tarifs en fonction de la vitesse de chargement et, au-delà, de celle de la minute d’occupation, qui est répertoriée sur un site comme Hopenergie.

Quel tarif ?

Ionity, mené par un consortium de constructeurs, propose un réseau performant, notamment sur les autoroutes. Début juillet, elle a changé la facturation, calculée au kilowattheure consommé, et non plus à la minute dépensée. Un prix unique au kilowattheure est considéré comme le plus juste et équitable, quelle que soit la vitesse de charge.

Cela s’accompagne de nouveaux tarifs plus attractifs sur Iionity Direct, 0,39 € TTC/kWh pour les bornes 50 kW et 0,69 € TTC/kWh pour les bornes 350 kW. Avec cette nouvelle tarification, Ionity réaffirme son ambition de faire des trajets longue distance en véhicule électrique la nouvelle norme.

Chez Tesla, la recharge est actuellement facturée à 0,46 €/kWh et fluctue avec le prix de l’électricité. Le constructeur fournit un outil d’évaluation du coût d’un déplacement sur son site et le compare à celui d’un véhicule thermique équivalent.

A l’heure actuelle, 1 000 km dans une Tesla S coûtent 87,4 euros contre 133,25 euros pour un modèle essence équivalent et 229 euros s’il s’agit d’une sportive comme la BMW M5. « Néanmoins », on dira alors que cette électricité automobile est loin d’être taxée comme l’essence et que la répétition des rapports fatigue les batteries bien plus vite qu’un plein d’essence, qui, à performances égales, se contente de délivrer ce qu’on lui demande de celui-ci. Et un moteur thermique converti à l’E85 rivalisera même en coût avec l’électrique sans avoir à construire un mode de déplacement encore plus complexe.

Automobile : faut-il passer au E85 ?

Quelle application pour véhicule électrique ?

Quelles applications sont les meilleures pour votre voiture électrique ?

  • 2.1 Carte de recharge.
  • 2.2 Partage de prise.
  • 2.3 Prochain chargement.
  • 2.4 Prix facturé.

Quelle est la meilleure carte de recharge électrique ? carte de crédit. Cette carte de recharge fait partie des nécessités de base. Classé parmi les meilleurs, plus de 100 000 utilisateurs l’utilisent déjà, vous retrouverez ce système de recharge sur plus de 8 000 bornes.

Quelle est l’application permettant d’accéder au service recharge ?

Le plus connu d’entre eux est Chargemap. C’est une application très complète qui géolocalise et cartographie les bornes de recharge publiques en France et dans le monde, grâce au réseau des utilisateurs de voitures électriques.

Quelle application pour la Zoé ?

Si vous possédez un smartphone Android ou Apple, vous pouvez télécharger gratuitement l’application Renault ZE Services dans les différents magasins. Il vous suffit de vous identifier, c’est un mot de passe que vous avez via My Renault, donc le voici pour notre voiture, évidemment il ne fonctionnera pas pour les autres.

Comment faire pour ne pas s’endormir au volant ?

Attention, c’est le premier symptôme de la fatigue au volant. Il est temps de prendre une bonne boisson chaude. La meilleure boisson pour prévenir la fatigue au volant et même la boisson la plus consommée au monde pour la même raison est le café.

Pourquoi est-ce que je m’endors dans la voiture ? Provoquées par la qualité de la route, le moteur de notre voiture ou la qualité de nos pneus, les vibrations naturelles de la voiture peuvent nous endormir au volant.

Pourquoi je m’endors tout le temps au volant ?

Première cause d’accidents de la route, la somnolence au volant traduit un manque chronique de sommeil. Le transport est souvent un moment où nous rattrapons notre manque de sommeil. C’est souvent le cas dans les transports en commun, qui sont généralement peu importants.

Pourquoi conduire est fatiguant ?

Les causes de la fatigue Le conducteur : Manger trop ou trop peu, stress, inquiétude, nervosité, maladie, alcool, tabac, drogue, manque de sommeil, rhume, migraine… Le véhicule : Bruit, inconfort (dû à une mauvaise installation) …

Quelle application peut vous permettre de trouver une station de recharge publique Peugeot ?

Free2Move est la solution choisie par les marques automobiles Citroën, DS Automobiles, Opel et Peugeot pour recharger votre voiture électrique grâce au plus grand réseau de recharge public d’Europe. L’ambition est de vous faire voyager sans contrainte : accès à plus de 220 000 bornes de recharge.

Comment trouver une borne de recharge rapide ? Afin de trouver facilement une borne de recharge rapide, plusieurs services en ligne sont à la disposition des utilisateurs. Vous pouvez donc vous rendre sur le site chargemap.com ou sur les sites des opérateurs de recharge. Certains proposent des applications pour rendre le service encore plus rapide.

Quelle est l’application permettant d’accéder au service recharge Peugeot ?

Directement depuis l’application MyPeugeot, vous retrouverez en temps réel l’autonomie de votre véhicule et l’état de la connexion. Démarrez la charge à distance quand vous le souhaitez et suivez sa progression. Prévoyez également vos temps de charge les moins chers.

À Lire  Face à l'inflation, 15 astuces pour économiser - Toute l'actualité de la Martinique Online - FranceAntilles.fr