Vapotage : une étude établit un lien entre cigarettes électroniques et pneumonie

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Publié le 17 octobre 2019 à 14h45 Source : JT 20h00 en semaine

Publié le 17 octobre 2019 à 14h45.

SANTÉ – Le vapotage a-t-il des conséquences sur les poumons ? Une étude américaine démontre que l’utilisation, même courte et sans nicotine, de la cigarette électronique, contribue à une inflammation des poumons, liée au risque de cancer.

SANTÉ – Le vapotage a-t-il des conséquences sur les poumons ? Une étude américaine démontre que l’utilisation, même courte et sans nicotine, de la cigarette électronique, contribue à une inflammation des poumons, liée au risque de cancer.

SANTÉ – Le vapotage affecte-t-il les poumons ? Une étude américaine montre que même l’utilisation de cigarettes électroniques courtes et sans nicotine contribue à l’inflammation pulmonaire, qui est liée au risque de cancer. Sur le même sujet : Météo : des orages sont attendus sur 25 secteurs ce vendredi.

Le vapotage est-il mauvais pour nos poumons ? Des chercheurs américains de l’Ohio State University pensent que les cigarettes électroniques peuvent provoquer une pneumonie même si elles sont utilisées pendant une très courte durée et sans nicotine ni arômes.

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont séparé deux groupes de personnes – 30 adultes âgés de 21 à 30 ans, tous non-fumeurs et en bonne santé. Il a ensuite été demandé au premier groupe de vapoter pendant un mois un liquide composé uniquement de propylène glycol et de glycérine végétale, les deux principaux composants des flacons de e-cigarette. Ils devaient fumer ainsi au moins deux fois par jour, en prenant 20 bouffées en une heure à chaque fois. Un autre groupe, appelé groupe témoin, a dû continuer à ne pas fumer.

Au bout d’un mois, les chercheurs, dont les travaux sont publiés dans la revue Cancer Prevention Research, ont comparé les cellules pulmonaires des deux groupes. En conséquence, ils ont trouvé une pneumonie légère dans le groupe des nouveaux fumeurs de cigarettes électroniques, alors qu’aucune différence n’a été observée dans le groupe témoin. Ainsi, des chercheurs américains pensent que même l’utilisation à court terme d’une cigarette électronique sans nicotine ni arômes a des conséquences sur la santé pulmonaire de ses utilisateurs.

À Lire  Les conseils des acteurs clés du Trail de Sancerre pour se protéger de la chaleur

D’autres études avec un plus grand nombre de personnes sont encore nécessaires pour déterminer l’étendue potentielle de l’inflammation sur une plus longue période de temps. « Cette étude ne conclut pas que les e-cigarettes sont nocives pour la santé, mais c’est une preuve supplémentaire à cet égard », a déclaré Peter Shields, l’auteur principal de l’étude, cité par CNN.

Répulsifs anti-moustiques : plantes, sprays... qu'est-ce qui marche vraiment ? Réponse ici
Voir l’article :
Sur internet vous pouvez lire quelques astuces pour repousser les moustiques. La…

Pas un bon moyen pour arrêter le tabac

Pas un bon moyen pour arrêter le tabac

L’e-cigarette a longtemps été un bon moyen de se débarrasser de l’addiction au tabac, mais elle fait de plus en plus l’objet de recherches très critiques. « La perception générale est que les e-cigarettes sont plus sûres que les cigarettes », explique Peter Shields. « En réalité, l’industrie évolue si vite que son utilisation dépasse la vitesse de nos connaissances scientifiques. Les cigarettes électroniques peuvent être plus sûres que fumer, mais cela ne signifie pas qu’il n’y a aucun risque. ».

L’avis partagé de la commission nationale anti-tabac : « La cigarette électronique est un produit très nouveau, et malgré les nombreuses études qui ont été faites, nous n’avons toujours pas de recul sur son utilisation », explique la commission à LCI. « A priori, l’effet de la cigarette électronique serait plus nocif pour l’ensemble du système cardiovasculaire que pour le système pulmonaire. On ne peut que rester vigilant face à un produit encore trop méconnu. La cigarette électronique ne doit être considérée qu’en dernier recours, compte tenu du sevrage de la nicotine ».

À Lire  Alerte canicule : Finisterre est mis sous surveillance orange à partir du dimanche 17 juillet / Actualités / Accueil

Dernières tendances les plus lues

A voir aussi :
Cette année, de nombreux jeunes français se sont mis à écouter des…