Vaud et Genève lèvent les alertes canicule

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée, Sara vous présente les nouveaux faits d'actualité 

Sommaire

L’essentiel

L’essentiel

Comment être plus cool : 15 trucs et astuces à éviter en période de canicule !
A voir aussi :
SOYEZ MOINS CHAUD. Lorsque la canicule s’installe, il peut être tentant de…

■ A Genève, les équipes de l’IMAD ont veillé sur 2500 personnes vulnérables

■ A Genève, les équipes de l’IMAD ont veillé sur 2500 personnes vulnérables

L’Institution genevoise de soins à domicile (IMAD) a relevé lundi soir son dispositif canicule. Voir l’article : Covid : que recommande le Conseil scientifique pour faire face aux nouvelles vacances ?. Pendant onze jours, son équipe a été en contact quotidien avec plus de 2 500 personnes vulnérables pour s’assurer de leur santé.

Les employés d’IMAD ont passé 11 324 appels – soit environ un millier par jour – à des personnes détectées en amont comme à haut risque, a indiqué IMAD lundi. Objectif : assurer sa sécurité, identifier les signes avant-coureurs face aux risques liés aux températures élevées et éventuellement se rendre sur place pour vérifier l’état de santé de la personne.

Dans ce cadre, le personnel a effectué 393 visites. Pour les clients qui reçoivent des visites quotidiennes d’IMAD, la détection des signes avant-coureurs est effectuée directement par les employés.

Le service du médecin du comté a levé son avertissement de canicule lundi soir. Le deuxième épisode de cette chaleur torride intense est très long, note IMAD, qui a lancé le dispositif ad hoc du 17 au 21 juin.

Santé. Huit conseils pour un cœur en bonne santé
Voir l’article :
Santé. Les maladies cardiovasculaires sont la première cause de décès dans le…

■ Genève interdit les feux en plein air

A l’instar des autres cantons et compte tenu du risque élevé d’incendie, le Conseil d’Etat genevois a interdit les feux à ciel ouvert sur l’ensemble du territoire cantonal. Des exceptions sont accordées pour les fêtes du 1er août organisées par la municipalité.

Selon un arrêté publié lundi après-midi au Feuilleton officiel, les barbecues organisés par la mairie, sous sa surveillance et sa responsabilité, à l’occasion de la fête nationale ne sont pas concernés par cette interdiction. Il en est de même des barbecues fixes qui sont installés dans des lieux prévus à cet effet et situés à au moins dix mètres de toute végétation.

Quant aux feux d’artifice, ils sont interdits le 1er août, sauf autorisation expresse de la Direction générale de la sécurité, de la population et de la santé. Toutefois, cette interdiction ne s’applique pas aux incendies survenus dans les lacs par les autorités communales lors de la fête nationale aux endroits définis dans le cadre des autorisations délivrées par le département.

En effet, la vente de feux d’artifice est également interdite. Et les fumeurs ne doivent pas jeter leurs mégots dans la nature. Le non-respect de l’interdiction sera passible de sanctions, a indiqué le Conseil d’Etat dans un communiqué.

Le gouvernement genevois justifie cette action par la sécheresse actuelle et le risque élevé d’incendie. Les précipitations sont faibles depuis le début du printemps et les prévisions météorologiques ne font aucune mention de pluie. La situation est devenue alarmante dans les grandes forêts et les bosquets le long des routes et des champs.

Soixante-quinzième Assemblée mondiale de la Santé - Mise à jour quotidienne : 27 mai 2022
A voir aussi :
Nombre record de décisions sur les maladies non transmissibles et la santé…

■ Vaud et Genève lèvent leurs alertes canicule

■ Vaud et Genève lèvent leurs alertes canicule

En raison de la baisse des températures annoncée lundi soir, les cantons de Vaud et de Genève ont décidé d’abandonner leurs plans canicule. La vigilance reste de mise, car les problèmes de santé liés aux températures élevées peuvent survenir plus tard dans la vie.

Au bout du lac, Genève a levé son alerte canicule lundi à partir de 19h. Tous les partenaires du système canicule genevois ont été prévenus de cette action, indique le communiqué. Cependant, le service médical régional rappelle que les précautions pour se protéger de la chaleur restent d’actualité à tout âge.

Les plans canicule vaudois ont été levés mardi. Cela concerne les établissements de santé – hôpitaux, EMS et aide à domicile notamment -, qui doivent renforcer la protection des patients. Il s’adresse également à la commune qui se charge d’organiser les visites des personnes les plus vulnérables ou les contacts téléphoniques.

Mais la vigilance reste de mise. En cas de malaise, de doute ou d’interrogation sur l’état de son état de santé, il convient de contacter le médecin traitant ou le centre d’appel du médecin de garde.

L’annulation du plan canicule n’affecte pas les autres contre-mesures. Compte tenu de la sécheresse, des prévisions météorologiques et du risque d’incendie, l’interdiction des feux à ciel ouvert et de l’usage de la pyrotechnie a été maintenue, délimitant le canton de Vaud.

Lire aussi :
Alerte canicule : le département du Finistère classé en vigilance rouge. Sur…

■ La limite du 0°C mesurée à une altitude record en Suisse

■ La limite du 0°C mesurée à une altitude record en Suisse

La limite de 0 °C n’a jamais été mesurée à des altitudes aussi élevées en Suisse que la nuit de dimanche à lundi. MétéoSuisse et Meteonews ont indiqué lundi que la limite avait atteint 5184 mètres d’altitude. L’ancien record, 5177 mètres, était daté du 20 juillet 1995.

Il est très rare que cette limite grimpe à plus de 5’000 mètres d’altitude, note MétéoSuisse. Les nouveaux et anciens records de 1997 sont les seules valeurs jamais mesurées au-dessus de 5 000 mètres. La limite de 4900 mètres correspond déjà à une place dans le top 10.

Les météorologues déterminent la limite de zéro degré à l’aide de ballons météorologiques. Ils partent deux fois par jour depuis Payerne (VD).

■ Incendies en Gironde: le feu de Landiras «désormais fixé»

Les incendies qui ont endommagé 13.800 hectares de forêt depuis le 12 juillet à Landiras, au sud de Bordeaux, sont « désormais réparés », lundi, a annoncé la préfète de Gironde Fabienne Buccio.

« Après douze jours de combats acharnés » contre l’incendie, « je peux vous annoncer que l’incendie de Landiras est désormais réparé », ont annoncé à la presse les préfets de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine, « les habitants vont pouvoir regagner leur domicile » .

Un deuxième incendie qui a également touché la Gironde à La Teste-de-Buch, dans le bassin d’Arcachon, a également été déclaré réparé samedi. « Attention, la lampe a été réparée. Cependant, ils ne sont pas éteints. Cela veut dire qu’il n’y a plus de foyers actifs », ajoute Fabienne Buccio.

Malgré l’ampleur de ces deux incendies, il n’y a pas eu de perte de vie regrettable pour les riverains, a déclaré le patron du Sdis 33 Marc Vermeulen. En 12 jours, les deux incendies ont ravagé 20 800 hectares, soit le double de la superficie intra-muros de Paris. Plus de 36 000 personnes ont été évacuées.

Dimanche 24 juillet

■ En Gironde, la situation continue à s’améliorer

En France, la situation continue de s’améliorer avant les deux grands feux de brousse qui engloutissent la Gironde depuis près de deux semaines. Les habitants consommant 13.800 hectares à Landiras, dans le sud du département, ne sont toujours pas réparés, a indiqué dimanche la préfecture. « Des températures supérieures à 35°C (dimanche) ont entraîné l’apparition de fumerolles et un départ de feu dans la zone incendiée qui a été maîtrisé par les 1.200 pompiers et moyens aériens encore déployés au sol », soit deux hélicoptères Canadair et deux feux de forêt d’attaque. des hélicoptères, explique la préfecture dans un communiqué.

« Ce phénomène devrait s’atténuer (lundi) avec la baisse de température annoncée », a-t-il ajouté. La reprise du feu a été motivée par « la chaleur, le vent et une baisse de l’hygrométrie » (humidité), ont indiqué les pompiers de Gironde.

■ Feu de broussailles en Valais

Une zone d’environ 400 mètres carrés de brousse a pris feu dimanche peu avant 18 heures à Niedergesteln, près de Rarogne, dans le Haut-Valais. Aidés par des hélicoptères, les pompiers ont réussi à le maîtriser, a indiqué la police du comté dans un Tweet. Le Valais a une interdiction totale de feu. Le risque incendie est à son maximum dans la vallée du Rhône.

#feudebrouissailleniedergesteln – 17h50 feu de brousse à Niedergesteln dans une zone d’environ 20m de long… https://t.co/8o8pMjmfSv

■ L’isotherme du zéro degré est attendue aux alentours des 5000 mètres

Les vagues de chaleur en Suisse sont également synonymes de températures élevées en altitude. Selon MétéoSuisse, l’isotherme zéro degré devrait approcher la barre des 5000 mètres entre dimanche et lundi.

Ces valeurs sont très rarement liées à la climatologie pour les mois de juin, juillet et août écrit l’agence météorologique sur son blog. Typiquement, l’isotherme zéro degré se situe autour de 4000 à 4500 mètres lors d’une canicule estivale.

La hauteur d’une telle isotherme serait facilement la plus élevée de l’histoire. Le record a été établi le 20 juillet 1995 avec une température de zéro degré mesurée à 5117 mètres.

Le climat surchauffé montre également une réduction significative du nombre de jours de gel dans les montagnes en été et particulièrement dans le Jungfraujoch. Depuis le 13 juillet 2022, le mercure n’est jamais descendu en dessous de 0 degré. Situations qui interfèrent avec la pratique de l’alpinisme sur le territoire national. Pour la première fois depuis plus de 100 ans, les guides de montagne de Grindelwald dans l’Oberland bernois abandonnent la route d’alpinisme classique vers la Jungfrau (4158 mètres).

■ L’alerte canicule jusqu’à lundi soir

MétéoSuisse confirme le statut d’alerte canicule pour la Suisse occidentale et méridionale, avec des nuances entre les axes du lac Léman et du Rhône et de l’arc jurassique avec les hauts plateaux.

Vendredi, l’instance expliquait : « Parce qu’il y a plus d’humidité, les températures nocturnes seront plus basses qu’en début de semaine et s’approcheront parfois des valeurs tropicales (c’est-à-dire pas en dessous de 20 °C), surtout la nuit […] Du lundi au mardi.

Par conséquent, en termes de températures moyennes, nous resterons autour de 25°C jusqu’à lundi. En conséquence, l’alerte canicule a été prolongée jusqu’au mardi 26 juillet à 12h00, pour garder à l’esprit la nuit souvent tropicale qui n’a pas permis aux températures de baisser chez nous.

Pour le reste, la température restera totalement estivale, mais ne devrait plus atteindre le seuil torride.

■ France (2): pas de pubs lumineuses de 1h à 6h du matin

Agnès Pannier-Runacher, ministre française de l’Énergie de transition, a fait une deuxième annonce ce dimanche (lire ci-dessous) : il « généraliserait l’interdiction des publicités éclairées quelle que soit la taille de la ville entre 1 h et 6 h du matin », sauf pour aéroports et gares. .

️💬 @AgnesRunacher : « Avec l’entreprise, on a une proposition et un engagement. On se donne m… https://t.co/6DytvCs0SV

Actuellement, la réglementation distingue les agglomérations d’environ 800 000 habitants : il est interdit entre 01h00 et 06h00 en France pour celles de moins de 800 000 habitants. Dans les plus encombrés, les règles dépendent des réglementations locales en matière de publicité, le cas échéant.

■ France (1): les commerces climatisés devront fermer les portes

La ministre française de la Transition à l’Energie, Agnès Pannier-Runacher, a annoncé dimanche un décret obligeant les magasins climatisés à fermer leurs portes.

Le texte « interdit aux commerces d’ouvrir leurs portes tant que la climatisation et le chauffage fonctionnent », a déclaré le ministre au Journal du Dimanche. Laissant la porte ouverte, « la consommation est de 20% en plus et ça n’a pas de sens », confirme Agnès Pannier-Runacher chez RMC.

Des villes comme Lyon, Besançon et Paris ont pris des arrêtés municipaux depuis la mi-juillet, alors que la France connaissait une canicule intense, pour que les magasins climatisés ferment leurs portes, avec des amendes.

■ Les incendies se multiplient en Grèce

Depuis samedi, la Grèce est frappée par une vague de chaleur qui devrait durer une dizaine de jours et des températures de 42°C sont prévues dans certaines régions, faisant craindre une recrudescence des incendies.

Ce dimanche matin, le pays est aux prises avec trois grands incendies de forêt dans le nord, le sud et l’est.

Sur Lesbos. Sur l’île de Lesbos, l’incendie qui s’est déclaré samedi, entraînant l’évacuation de centaines de touristes et d’habitants de la station balnéaire de Vatera, continue de brûler, selon les pompiers. Au moins quatre maisons ont été détruites, selon la chaîne d’État ERT (voir également ci-dessous).

Sud. Dans le Péloponnèse, le village de Chrysokelaria a dû être évacué samedi soir en raison d’un incendie près de Koroni que les pompiers tentaient de combattre dimanche.

Nord. Dans le nord du pays, les pompiers, assistés de volontaires, ont continué à se battre pendant quatre jours d’affilée pour lutter contre d’intenses incendies dans le parc national de Dadia, le plus grand site Natura 2000 de Grèce, connu pour sa colonie de vautours.

Samedi 23 juillet

■ Après 11 jours de lutte, un incendie circonscrit dans le sud-ouest de la France

L’incendie qui a ravagé 7.000 hectares de forêt dans le sud-ouest de la France, près du bassin d’Arcachon, peut désormais être éteint après onze jours de combats par les pompiers, ont annoncé samedi les autorités locales.

A Landiras, à une quarantaine de kilomètres au sud de Bordeaux, les incendies qui ont brûlé 13.800 hectares de forêt « n’ont pas été réparés », « en raison du risque de reprise », a indiqué la préfecture. Cet incendie est toujours considéré comme « imparable ».

Ces deux incendies géants ont dévoré près de 21 000 hectares de forêt et forcé plus de 36 000 personnes à quitter leur domicile, dont 6 000 touristes qui ont été évacués d’un camping de la célèbre Dune du Pilat qui a ensuite été détruite par les incendies. L’incendie n’a fait ni mort ni blessé, ont indiqué les autorités.

■ Les Etats-Unis face à des températures extrêmes, incendie en Californie

Une vague de « chaleur extrême » a englouti des dizaines de millions d’Américains ce week-end, avec de nombreux records de températures attendus dans le centre et le nord-est, tandis que de grands feux de brousse ont touché la Californie.

« La chaleur extrême va se poursuivre dans le centre des États-Unis et s’étendre au nord-est ce week-end, avec plusieurs records de températures attendus aujourd’hui (samedi) et dimanche dans toute la région », a annoncé le National Weather Service (NWS).

La chaleur torride, qui démontre la menace que représente le réchauffement climatique, se fait surtout sentir dans la capitale Washington, où les températures peuvent approcher la barre symbolique des 100 degrés Fahrenheit (37 à 38 degrés Celsius). Les températures peuvent également atteindre 43 degrés dans certaines parties de l’Utah (ouest), de l’Arizona (sud) et du nord-est, selon le NWS.

Cette chaleur augmente le risque d’incendie. Dans l’ouest des Etats-Unis, un important incendie de forêt, le « Oak Fire », s’est déclaré vendredi dans le comté de Mariposa, près du parc national de Yosemite, dont le séquoia géant avait été menacé par un incendie il y a dix jours. C’est complètement hors de contrôle, selon un bulletin du samedi matin du Département des forêts et de la protection contre les incendies de Californie.

À Lire  Doit-on bannir la « bouffée » populaire chez les jeunes ? "La porte d'entrée de l'addiction", dénonce le Dr.

■ Une station de Lesbos évacuée

Des touristes et des résidents ont été évacués ce matin d’une station balnéaire populaire de l’île grecque de Lesbos après qu’un incendie de forêt a détruit des maisons dans le village de Vatera.

Les pompiers ont déployé sept avions et un hélicoptère pour éteindre le feu, en attendant l’arrivée de renforts du nord de la Grèce. Le feu, qui s’est déclaré à 10 heures, s’est propagé de deux côtés, l’un vers le village de Vrisa et l’autre vers l’intérieur de Vatera.

Le maire de Lesbos-Ouest, Taxiarchis Verros, a ordonné une évacuation préventive de la station balnéaire animée, sur les conseils des pompiers, a rapporté l’agence de presse grecque ANA, rapportée par l’AFP. Le maire n’a pas précisé le nombre de personnes évacuées, mais plusieurs bus et petits bateaux ont participé à l’opération.

■ En Italie, des rizières à sec

Ce samedi matin, l’AFP nous a emmenés dans le nord de l’Italie. Nous avons rencontré Dario Vicini, propriétaire du jardin de Stella, qui a traversé ses rizières à moto pour constater l’étendue des dégâts de la sécheresse. Les rizières sont juste arides, dans le sol sablonneux les pousses de riz meurent.

« Dans des circonstances normales, je ne pourrais jamais traverser le terrain à moto. En cette saison, les plantes devraient être jusqu’aux genoux et les rizières seront gorgées d’eau. Là-bas, ils sont petits, car l’eau nécessaire pour les irriguer n’arrive jamais », a-t-il expliqué.

La ferme « Stella », située dans la commune de Zeme dans la plaine du Pô à 70 km au sud-ouest de Milan, fait partie du « triangle d’or » italien des rizières, qui s’étend de Pavie en Lombardie à Vercelli et Novara dans le Piémont, première rizière d’Europe -région productrice. « La dernière pluie importante a eu lieu en décembre et nous avons vu pas mal de neige dans les montagnes. C’est la faute au dérèglement climatique », a déclaré le riziculteur de 58 ans, qui estime que ses revenus ont chuté de « 80 à 90% ».

« S’il n’y a plus d’eau, mon chiffre d’affaires peut être perdu jusqu’à 100% », a déclaré un riziculteur d’un paysan voisin, Enrico Sedino.

Fissures de sol sec, pousses de riz, recouvertes d’une fine couche de poussière, branlantes. Des petits canaux d’irrigation qui longent des champs secs, ou presque. Les eaux du Pô, à des niveaux historiquement bas, n’arrivent que sous forme de goutte à goutte.

Vendredi 22 juillet

■ La vague de chaleur responsable de 1700 décès en Espagne et au Portugal, selon l’OMS

L’Organisation mondiale de la santé en Europe a annoncé vendredi que la vague de chaleur affectant l’Europe était responsable de 1 700 décès dans la seule péninsule ibérique et a appelé à des efforts concertés pour lutter contre le changement climatique.

Contactée par l’AFP, l’organisation onusienne a expliqué que ce chiffre est une estimation préliminaire basée sur les données des autorités nationales. L’organisation a ajouté que ce chiffre « n’a cessé d’augmenter » et « continuera d’augmenter dans les jours à venir ».

Selon l’OMS, les chiffres réels associés à la canicule ne seront pas connus avant des semaines.

« La chaleur tue. Au cours des dernières décennies, des centaines de milliers de personnes sont mortes à cause de la chaleur extrême lors de vagues de chaleur prolongées, coïncidant souvent avec des incendies de forêt », a déclaré le directeur de l’OMS pour l’Europe, Hans Kluge, dans un communiqué. « Cette année, nous avons vu plus de 1 700 décès inutiles pendant la vague de chaleur actuelle en Espagne et au Portugal seuls », a-t-il ajouté.

■ Les cantons de Neuchâtel et Fribourg bannissent pétards et fusées pour la Fête nationale

Les feux d’artifice ne crépiteront pas le jour de la fête nationale. En prévision des festivités du 1er août, les cantons de Neuchâtel et Fribourg ont annoncé vendredi l’interdiction d’utiliser les jeux pyrotechniques. Seuls les feux d’artifice officiels de la ville exécutés par des professionnels sont autorisés les 31 juillet et 1er août. Fribourg a également interdit le feu à ciel ouvert.

Dans le canton de Neuchâtel, cette mesure s’ajoute à une interdiction prononcée mardi d’allumer des feux en forêt ou à moins de 200 mètres de ses lisières. « Même si des orages ne sont pas exclus localement, les précipitations risquent de ne pas suffire à remédier à la situation », estime le Conseil d’Etat neuchâtelois.

Le Conseil d’Etat fribourgeois a fait le même constat. En raison du risque d’incendie lié à la sécheresse, il interdit également l’utilisation immédiate de pièces pyrotechniques. Dans le cadre d’une fête nationale, des dérogations peuvent être accordées. Cependant, la surveillance par le service d’incendie sera requise.

Dans le canton de Fribourg, le feu à ciel ouvert est désormais interdit. Les barbecues et grillades dans le jardin ou sur la terrasse ne sont pas concernés par cette interdiction. Sur les chantiers, l’utilisation de brûleurs et autres appareils à feu ouvert par des professionnels est toujours autorisée.

■ La Suisse prend sur ses réserves de produits pétroliers

L’Office fédéral de l’approvisionnement économique du pays a annoncé ce vendredi en fin de matinée qu’il prélevait une partie de ses réserves nationales de produits pétroliers, soit l’équivalent de 6,5 % des stocks.

Il a écrit que « bien qu’il y ait une quantité considérable de produits pétroliers sur le marché international, seuls certains d’entre eux peuvent être transportés vers la Suisse. Deux raisons expliquent cette situation : premièrement, une sécheresse prolongée a provoqué une baisse record du niveau des eaux du Rhin, si bien que la capacité de chargement du navire a dû être drastiquement réduite. Deuxièmement, le trafic ferroviaire transfrontalier est affecté par des annulations et des retards massifs dus au manque de personnel et de travail.

■ L’Italie atteint à son tour des records

L’Italie fait face vendredi à la journée la plus chaude de la canicule actuelle. Seize villes étaient en état d’alerte du nord au sud de la péninsule, dont certaines zones ont également été touchées par des incendies.

Au nord, Milan, la capitale de la Lombardie, devrait frôler les 40 degrés. Un pic de 39 degrés est attendu à Bologne (au nord), et à Rome, au centre. Jeudi, la ville de Pavie (nord) a battu le record de température avec 39,6 degrés.

L’Italie est « sur le point d’atteindre la puissance maximale de l’anticyclone africain Apocalypse4800. Le chiffre 4800 décrit très bien la situation (…) le thermomètre ne descend en dessous de zéro degré qu’à une altitude supérieure à 4800 mètres», souligne le site dédié ilmeteo.it.

■ Vaud soutient l’hydratation des pâturages

L’Administration vaudoise écrivait ce vendredi matin : « Un risque élevé de pénurie d’eau subsiste dans une soixantaine de fermes alpines du Jura et certaines dans les Préalpes vaudoises. D’une part, certaines communes ont fermé l’accès au réseau d’eau potable pour les besoins agricoles. En revanche, les autorités veulent éviter les pompages « sauvages » dans les hautes rivières.

Ainsi, l’Etat a prévu des stations de pompage provisoires au bord du lac de Joux ainsi que trois points de ravitaillement de 40 m3 chacun à L’Abbaye, Givrine et Col du Marchairuz. A ce stade, l’utilisation d’hélicoptères pour disperser l’eau n’est pas prévue.

■ Les Etats-Unis aussi frappés par une vague de chaleur

Des températures étonnamment élevées aux États-Unis devraient s’intensifier plus tard cette semaine, entraînant avec elles des valeurs record et des risques pour la population. Le thermomètre a bondi à plus de 43 degrés à certains endroits.

« Cette semaine, 60 records de chaleur quotidiens ont été battus », a tweeté jeudi le National Weather Service (NWS). « Un autre record devrait être établi la semaine prochaine », a-t-il ajouté.

Le service météorologique a averti mardi que 100 millions d’Américains sont sous alerte à la chaleur, et « une grande partie de la population » devrait le rester pendant le week-end.

Où peut-on s’attendre à la prochaine vague de chaleur ? Pacific Northwest, en vue de @NWSCPC @NOAA pour la semaine prochaine.… https://t.co/HzlyNAArqY

Jeudi 21 juillet

■ Un graphique de la NASA montre le réchauffement de la planète

Alors que les vagues de chaleur touchent plusieurs régions du monde, l’agence spatiale américaine a diffusé des animations montrant le réchauffement climatique depuis 1880.

Spirale climatique Cette visualisation montre les anomalies mensuelles de température globale (changements par rapport à la moyenne) entre… https://t.co/0dXx0tVI23

■ La situation s’améliore en Espagne

Ce jeudi en Espagne, rapporte l’AFP, la situation s’améliore nettement sur le front des incendies.

En Aragón. Ainsi, de grands incendies seront maîtrisés en Aragon (dans le nord-est). L’évolution de l’incendie de l’Ateca « a été positive ces dernières heures », avec un nouveau départ bientôt éteint, a indiqué le gouvernement local.

Les incendies de lundi ont couvert une superficie de 14 000 hectares et déplacé 1 700 personnes.

« Le retour des habitants dans les villages évacués approche, mais nous devons être prudents », a déclaré le président régional Javier Lambán.

Les autoroutes de la capitale sont bloquées. Le tronçon de l’autoroute A2, qui relie Madrid à Barcelone, qui avait dû être coupé en raison de l’incendie, a rouvert à la circulation jeudi matin, selon les autorités aragonaises.

Journées historiques. L’Espagne a été balayée ces derniers jours par une vague d’incendies dévastatrice, favorisée par une vague de chaleur qui a duré du 9 au 18 juillet et qui pourrait être la plus extrême que le pays ait jamais enregistrée, selon les données intermédiaires de l’agence météorologique nationale.

Depuis le début de l’année, près de 70.000 hectares ont été réduits en cendres dans le pays, « près du double de la moyenne des dix dernières années » sur la même période, a indiqué le Premier ministre Pedro Sánchez.

Dans ce cas, notre éclairage dans le graphique : L’étendue de la forêt brûlée cette année en Europe est sans précédent

■ A Paris, certains plongent dans la Seine

A Paris, peut-on se baigner dans la Seine ? Pendant longtemps, à cause de la qualité de l’eau, la question ne s’est pas posée. Désormais, certains et certaines n’hésitent pas à se baigner : c’est interdit en principe, du moins déconseillé.

Par ces journées très chaudes, l’AFP est montée à bord d’un des bateaux de la brigade fluviale parisienne, qui comptait 79 policiers, plongeurs et pilotes.

Le commandant Sophie Malherbe résume la doctrine : « Un enfant qui se trempe jusqu’à la taille, un parent qui lui tourne le dos, et la catastrophe peut vite arriver. Surtout parce que sur la Seine, on ne sait jamais sur quoi on va marcher.

La police, poursuit l’AFP, consacre l’essentiel de ses patrouilles estivales à des missions de sauvetage, à la surveillance des navires ancrés dans le port d’Ile-de-France et, surtout, à la dissuasion de toute baignade dans le fleuve.

Hydrocussions, courants imprévisibles, culs sales de bouteilles ou de clés cassées : pour le commandant de brigade, les bonnes raisons ne manquent pas pour interdire la baignade sur la Seine et sur la Marne.

Mais quand le thermomètre s’affole, les nageurs oublient vite les consignes de prudence. Soudain, un homme trempé, en slip de bain, est sorti de l’eau et s’est enveloppé dans une serviette sur le quai du Saint-Louis. Il n’était pas assez furtif pour éviter les regards indiscrets sur la Seine. La police ne l’a pas puni mais l’a averti des risques de se baigner dans la rivière.

« Désolé, je ne sais pas, c’est la dernière fois, merci de me l’avoir dit, » leur promit l’homme, confus. Vincent, le pilote du navire, rigole : « C’est la première fois qu’on reçoit un mot de remerciement lors d’une patrouille. »

A noter que la Ville de Paris promet un retour à la baignade dans la Seine pour 2024, année des JO dans la capitale française.

■ Un point sur les précipitations

La Suisse connaît plusieurs orages la nuit, assez forts surtout dans la région des Trois Lacs. MétéoSuisse a publié quelques détails.

#La quantité de précipitations au cours des dernières 24 heures varie considérablement, comme d’habitude… https://t.co/cGIzRs80c2

Mercredi 20 juilet 2022

■ Fin du suivi de la journée de mercredi

La surveillance des vagues de chaleur en Europe s’y est arrêtée pour la nuit. Retrouvez-nous jeudi matin à l’aube.

■ Record de chaleur pour le Danemark

Au lendemain de l’enregistrement hier par l’Angleterre d’un record de 40,2°, c’était au tour du Danemark. L’État de Borgen a connu mercredi sa température la plus élevée de juillet et risque d’établir un record de chaleur de tous les temps, selon l’agence météorologique du pays.

Le précédent record de température du Danemark en juillet avait été mesuré en 1941, lorsque le thermomètre avait atteint 35,3 degrés Celsius. « Aujourd’hui a été frappé par 35,6 degrés mesurés à Borris dans le Jutland occidental », a précisé mercredi l’institut sur Twitter (tweet : « Journées ensoleillées et chaudes à venir, prenez soin de vous et plus »).

In varm og solrig dag i sale ️ Not godt på just self og hinanden. Ls gode råd i varmen fra Sundhedsstyrelsen … https://t.co/W1X7gm46uS

■ La France veut acheter de nouveaux avions (européens)

La France devrait s’équiper de « plus » d’avions de lutte contre les incendies, a déclaré mercredi le président Emmanuel Macron lors d’une visite dans le sud-ouest de la France, notamment en Gironde, où les incendies ont englouti plus de 20.000 hectares de forêt.

22 avions équipés en protection civile « suffisent ces dernières années. Avons-nous besoin d’en avoir plus? La réponse est oui », le juge présidentiel français, a souligné que cette flotte accrue appartiendrait à l’Europe et a appelé à « remettre en place une stratégie industrielle » pour construire ces appareils.

■ En Slovénie, des habitants évacués à la suite d’un important incendie

Plusieurs centaines de pompiers ont été déployés mercredi dans l’ouest de la Slovénie, près de la frontière avec l’Italie, pour éteindre l’incendie qui a provoqué l’évacuation de plusieurs villages, selon les services de secours cités par l’AFP.

« On n’arrivera jamais à contenir un incendie dans la journée », a commenté Srecko Sestan, chef des forces de sécurité civile, cité par le site d’information N1. « Espérons que cela ne devienne pas le pire de l’histoire » de cette petite nation montagneuse, a-t-il ajouté. La catastrophe s’est annoncée mardi dans la spectaculaire zone forestière du Karst, où la végétation se desséchait par une chaleur intense, et s’amplifiait mercredi après-midi sous l’influence des vents.

Des habitants ont dû quitter leur domicile dans plusieurs villes et des sirènes d’alarme se sont déclenchées, ont indiqué les services d’urgence dans un communiqué. Des militaires et des policiers ont été déployés pour renforcer les pompiers, également appuyés par des hélicoptères. Le Premier ministre Robert Golob s’est immédiatement rendu sur les lieux avec le commissaire européen à la gestion des crises, Janez Lenarcic de Slovénie.

Požar na Krasu dobiva tragične razsežnosti. SV pomaga e caisse et. Coordinateur pilote letov nad območjem požara v i… https://t.co/Szlof2B6vU

■ Une partie des fontaines coupées à Martigny

Sur la cinquantaine de fontaines réparties sur l’agglomération de Martigny, 20 vont fermer progressivement dans les prochains jours, a indiqué Synergy, la société chargée de sa gestion, dans un communiqué.

En attendant le retour à une situation plus normale, l’entreprise a décidé, en accord avec la mairie, de couper l’accès à certaines fontaines de la ville. Synergy a expliqué que ces derniers jours, la consommation d’eau est passée de 450 à 750 litres par habitant, obligeant les gestionnaires de fontaines à prendre des mesures de précaution.

Synergy recommande également une série d’actions aux particuliers et aux entreprises dans le but de réduire jusqu’à 30 % leur consommation d’eau potable.

■ Sur les réseaux, les manipulations se multiplient

Sur son blog, l’agence de presse AFP a relevé certaines des manipulations visuelles et éditoriales circulant sur le réseau.

L’une des plus populaires – et il existe des équivalents dans plusieurs pays européens – a tendance à penser que dans vingt ans, les prévisions de chaleurs extrêmes n’évolueront guère.

20 ans séparant ces deux cartes, tout le monde comprendra https://t.co/yuSNndVZM0

En fait, l’image soi-disant datée de 2002 provient d’un tableau prévisionnel de 2019.

L’AFP précise par exemple : « Les 13 et 14 et 15 juillet 2002 à Nîmes, la température maximale n’a pas dépassé 27,9°C, selon les relevés de l’époque, loin des 45 degrés indiqués sur la carte, comme l’indique également le Twitter vérification de compte Defactor. . »

L’image « il y a 20 ans » est en fait la météo du 27 juin 2019, diffusée sur TF1.

L’agence détaille d’autres types de manœuvres, qui consistent par exemple à comparer des cartes de prévision qui n’utilisent pas le même code couleur.

■ En images: les feux en Gironde vus depuis l’espace

Cette image satellite révèle l’étendue des dégâts causés par les incendies qui affectent la Gironde. Le site de l’Agence spatiale européenne utilise les données recueillies par leur satellite Copernicus Sentinel-2 entre le 12 et le 17 juillet. Depuis le 12 juillet, deux incendies se sont produits en Gironde au cours desquels 20 600 hectares de forêt ont été détruits. Les incendies de la commune de Landiras ont détruit 13 600 hectares de forêt et La Teste-de-Buch 7 000 (voir image ci-dessous).

■ En Espagne, le premier ministre évoque «plus de 500 morts» liés à la chaleur

Une vague de chaleur qui balaie l’Espagne depuis près de dix jours a causé la mort de « plus de 500 personnes », a déclaré mercredi le Premier ministre Pedro Sanchez lors d’un déplacement en Aragon, la région nord du pays touchée par les incendies.

« Au cours de cette canicule, plus de 500 personnes sont mortes de ces températures élevées, selon les données », a-t-il déclaré, faisant référence au nombre de morts surestimé publié par une agence de santé publique.

■ Trop chauds, les bateaux n’ont pas le droit de naviguer à Zurich

Les navires n’étaient toujours pas autorisés à naviguer à Limmat à Zurich mercredi. La raison de cette interruption de service : la verrière des navires « Felix », « Regula » et « Turicum », où la température peut atteindre 40 degrés, ce qui peut être dangereux pour les passagers et les employés.

■ Joe Biden va annoncer des mesures pour le climat dans un discours attendu

Le président américain annoncera une série d’actions pour lutter contre le changement climatique lors d’un discours mercredi, selon la Maison Blanche, alors qu’une vague de chaleur étrangle plusieurs pays européens.

À Lire  dans nos départements. Délais d'attente allongés, recrutement difficile... pourquoi nos campagnes...

Joe Biden s’exprimera depuis une ancienne centrale électrique au charbon du Massachusetts. Il expliquera que le temps presse pour faire face à la « menace existentielle » du réchauffement climatique aux États-Unis et dans le monde, a déclaré un responsable de la Maison Blanche sous couvert d’anonymat. Le président devrait également avertir que « puisque le Congrès n’agira pas sur cette urgence, il le fera », a-t-il ajouté.

Mais il ne doit pas – du moins pour l’instant – déclarer l’urgence climatique comme le demandent certains élus de son parti, une désignation qui lui donnerait un pouvoir politique supplémentaire. Parmi les décrets qu’il espère dévoiler figurent des fonds supplémentaires pour aider à protéger les régions confrontées à une chaleur extrême et des mesures pour augmenter la production d’énergie éolienne aux États-Unis.

Mardi, John Kirby, qui coordonne les communications de Joe Biden sur les questions stratégiques, a insisté sur le fait que le changement climatique est un problème de « sécurité nationale » qui « affecte nos infrastructures ».

■ Feu en Gironde: la personne placée en garde à vue a été libérée

La personne qui avait été placée en garde à vue lundi dans le cadre d’une enquête sur l’origine de l’incendie qui sévit toujours à Landiras, en Gironde, a été « relâchée » dans la nuit, a annoncé mercredi le parquet de Bordeaux dans un communiqué.

La personne a été relâchée à 1h du matin, « l’expertise, l’analyse des éléments recueillis et les auditions réalisées, l’ont sorti de la cause », ajoute le communiqué.

A lire aussi: « Tout le monde prenait le soleil comme si de rien n’était », témoigne un Lausannois évacué du Camping des Flots bleus englouti par les flammes

■ La Bretagne ne résiste plus à l’envahisseur climatique

En France, les incendies ont atteint des zones inhabituelles, comme la Bretagne. Près de 1.700 hectares de végétation ont été brûlés en fumée aux Monts d’Arrée (Finistre) où 500 personnes ont été évacuées, quelques heures après l’enregistrement de records historiques de chaleur dans tous les départements bretons. Une situation alarmante qui a inspiré le talentueux dessinateur de presse Thibault Soulcié. Le « village habité par les irréductibles Gaulois », dont Goscinny et Uderzo raffolent, ne résiste plus aux envahisseurs climatiques.

Image du jour, par @tsoulcie https://t.co/x1uGWAzzi1

■ Le canton de Neuchâtel interdit à son tour les feux en forêt

Face à un risque accru d’incendie, le canton de Neuchâtel a décrété l’interdiction d’allumer des feux en forêt ou à proximité de ses rives. La décision, annoncée mardi soir dans un communiqué, prend effet « immédiatement ». La sécheresse persistante et les fortes chaleurs ont contraint les autorités à agir, comme l’ont fait les cantons du Valais, du Jura, de Vaud et de Berne.

■ Après une journée caniculaire, la Suisse a vécu une nuit tropicale

Après un mardi caniculaire en Suisse, les nuits du mardi au mercredi apportent un peu de fraîcheur. De nombreux endroits connaissent des nuits tropicales, avec des températures supérieures à 20 degrés Celsius. Il fait donc encore 32,3 degrés à Vevey (VD) vers minuit, précise MétéoSuisse. à St. Chrichona (BS), 27,8 degrés enregistrés juste avant 5h du matin.

Des orages, parfois violents, se sont produits en Suisse romande et dans l’Oberland bernois, écrit MeteoNews. Malgré la grêle, les fortes pluies et les vents violents, la pluie n’a pas apporté de refroidissement notable.

L’Office fédéral de météorologie et de climatologie (MétéoSuisse) a émis une alerte chaleur de niveau 4 sur un maximum de 5 pour mercredi au Tessin. Le niveau d’alerte pour la majeure partie de la Suisse est 3, ce qui correspond au danger marqué.

Selon MeteoNews, les températures comprises entre 29 et 34 degrés devraient être à peine plus froides mercredi que la veille, avant une nouvelle poussée de chaleur vendredi. Mardi, la température la plus élevée a été enregistrée à Genève, avec 38,1 degrés.

■ En Suisse romande, arrivée de quelques précipitations

Selon la newsletter MétéoSuisse de 4h39 de ce matin, un temps « gros » est prévu ce mercredi, avec « peu de pluie ou d’orages » dans la journée, d’abord en relief, puis en plaine. . A noter que les orages peuvent parfois être « violents ». La température doit atteindre 30 à 34°C. Quant à l’aléa canicule, il est encore considéré comme « signé » dans la plupart des zones (niveau 3), et « fort » dans le sud du Tessin (niveau 4).

■ Enfin des nuages sur une partie de la France

A partir de mercredi matin, de la Normandie à la région parisienne notamment, le temps sera très nuageux avec de fréquentes averses et de fréquents orages, a indiqué Météo France. Dans l’après-midi, ce temps perturbé s’étendra vers la Lorraine, l’Alsace, et le Jura.

La canicule se déplace vers l’est du pays, « à partir de mercredi, les températures élevées ne se produiront que dans le quart sud-est du pays avec des températures nocturnes encore très élevées », selon Météo France, dont la « situation » risque de perdurer pour encore quelques jours dans la région. »

Les 58 départements du nord et de l’est du pays ont été gardés dès mercredi matin en alerte orange « canicule ».

■ Les fumées de Gironde ont atteint Paris

La fumée des incendies qui affectent le sud-ouest de la France s’est propagée jusqu’à Paris, à plus de 500 km, et y a affecté la qualité de l’air, ont déclaré les observateurs de la qualité de l’air de la région parisienne.

« Il y a des niveaux élevés de particules en Ile-de-France qui seraient associés à l’augmentation des masses d’air chargées de particules de l’incendie de Gironde, ainsi que, à une échelle plus localisée, à d’autres incendies. » a déclaré Airparif à l’AFP.

En matière de pollution de l’air, « on ne peut pas totalement exclure que cela conduise (…) à un pic de pollution », a précisé Airparif, qui devait faire l’analyse.

Mardi 19 juillet

■ Bonne nuit tropicale

Cette surveillance des fortes chaleurs s’arrête là pour ce mardi. Retrouvez notre écho aux premières heures du mercredi matin.

■ Un autre record du jour

L’Angleterre n’était pas la seule à battre le record mardi. En Belgique, la station de sondage d’Uccle, au sud du centre-ville de Bruxelles, qui sert de référence nationale, a enregistré un thermomètre à 38,1°, la deuxième mesure la plus extrême.

La RTBF a écrit que mardi était « la deuxième journée la plus chaude jamais enregistrée en Belgique, après le record de 39,7°C mesuré le 25 juillet 2019 ».

■ Feux en forêt: un point romand

Mardi en fin de journée, les cantons du Valais, du Jura, de Vaud et de Berne ont interdit les feux de forêt. Les feux d’artifice sont également interdits, le numéro du 1er août étant toujours en suspens.

Notre dernier article : Feux de forêt : canadair est-il inclus en Suisse ?

■ Les conseils (simples) de Paléo

La foule est descendue sur le site d’Asse pour la première nuit du plus grand festival de Suisse.

Ce sera CHAUUUUUUD en paléo ! Ce n’est plus un secret, mais il reste encore cinq belles choses à faire (ou à ne pas faire… https://t.co/VAPL0oS4RT

Les organisateurs, un peu inquiets de la météo, ont fait plein de suggestions : pour s’hydrater, « la bière ne compte pas ».

■ En images: à Tabara, en Espagne

En parlant de champs en feu (lire ci-dessous), à Tabara, dans le nord-ouest de l’Espagne, nous éteignons des incendies qui engloutissent champs et broussailles.

Les tractopelles sont utilisées pour créer des barrières et couper des matériaux inflammables.

■ Les champs s’embrasent aussi

Loin des feux de forêt spectaculaires, les champs brûlent aussi. L’AFP rapporte que de nombreux champs ont brûlé mardi en France, comme en Beauce ou dans l’Oise (département de la région Ile-de-France) où les vents et les risques d’incendie élevés ont même entraîné des arrêts de récolte.

Dans la commune du Hamel (dans l’Oise, donc), pompiers, riverains et agriculteurs ont garé un à un leurs camions en bordure de champ pour constater les dégâts. 40 hectares de blé et de foin – des tiges de céréales laissées sur pied après la récolte – fumaient depuis mardi 13h30, noyant les villages environnants dans un épais smog.

Ces feux de cultures ne sont pas rares car les lames de la moissonneuse-batteuse, avec frottement, peuvent créer des étincelles : un risque accru lorsque les choses sont sèches et qu’il fait chaud.

Ici, une soixantaine d’agriculteurs voisins du nord-ouest de Beauvais ont été appelés à la rescousse par SMS depuis une antenne du département du syndicat agricole. Certains sont tombés avec leurs citernes à eau et leurs motobineuses, grandes herses tirées qui tordent les pailles et les mélangent à de la terre pour éteindre les incendies.

Le ballet des machines venait de s’achever lorsqu’une deuxième colonne noire se forma dans le ciel à quelques kilomètres de là, dans la commune voisine du Crocq…

■ Dans le Jura, déjà un doute quant au 1er août

« Pour le moment, nous ne pouvons pas dire si le traditionnel feu d’artifice aura lieu le 1er août », a écrit le gouvernement du Jura, mardi après-midi.

Dans un futur proche, comme en Valais (lire ci-dessous), les autorités ont interdit tous les feux de forêt.

■ En Suisse, les records de température de 2015 n’ont pas été battus

Le pic de chaleur qui a frappé la Suisse mardi a fait grimper les températures, mais le record de chaleur de la ville n’a pas encore été battu.

Selon un porte-parole de MétéoSuisse, contacté par Keystone-ATS, la température à Genève a atteint 38,1 degrés, soit quelques unités de moins que le record du 7 juillet 2015 (39,7°C). A Sion, le mercure est monté à 36,8 degrés. Selon Météonews, les températures devraient être légèrement inférieures à celles de mercredi avant le nouveau chalumeau de vendredi.

■ Un spectaculaire incendie ravage un village à l’est de Londres

Une centaine de pompiers travaillaient mardi après-midi pour combattre un incendie qui a englouti un village de l’est de Londres sous une chaleur record en Grande-Bretagne, ont indiqué les pompiers.

Selon des images prises depuis un hélicoptère de Sky News, le feu a balayé une étendue de végétation et détruit plusieurs immeubles et maisons du village de Wennington, à une trentaine de kilomètres du centre de Londres. Environ 100 pompiers et 15 appareils ont été déployés, ont indiqué les pompiers de Londres sur Twitter.

Face à « plusieurs incendies majeurs dans la capitale lors de la canicule record d’aujourd’hui », les pompiers de Londres ont lancé des procédures d’urgence permettant de mobiliser davantage de moyens en matière de secours. Plusieurs feux de prairie ont été enregistrés dans plusieurs banlieues de Londres.

BREAKING: Les pompiers de Londres ont annoncé un incident majeur en réponse à un pic d’incendies dans la capitale… https://t.co/rL1osDypeb

■ Le Valais interdit tous les feux, sauf pour les scouts

En raison du risque accru d’incendie (voir ci-dessous), le Conseil d’Etat valaisan a décrété une interdiction générale des feux à ciel ouvert, y compris les feux d’artifice.

Le gouvernement a précisé qu’il prévoyait « une réduction extraordinaire dans le cadre d’un camp de scouts fédéraux qui se déroulera du 23 juillet 2022 au 7 août 2022 dans la vallée de Goms. Cette déduction est prévue pour les cas où les foyers au gaz et électriques utilisés ne seront pas suffisants pour cuisiner.

Concernant le 1er août, le collège a indiqué que « les administrations de la ville peuvent désigner spécifiquement des zones reconnues et sûres, placées sous la surveillance des pompiers ».

■ A Bâle, on veut apprendre aux plantes à chercher l’eau

Deux jets pulvérisent de l’eau sur le terrain du parc Horburg mardi matin à Kleinbasel. Avec la lumière du matin, un arc-en-ciel s’est formé sur le rideau d’eau. Le parc était encore calme, seul un petit enfant s’amusant sous les jets d’eau.

Ainsi, l’agence ATS a partagé son petit rapport sur la nouvelle pratique des parcs de Bâle-Ville. Il est arrosé abondamment, mais seulement une fois par semaine pour éduquer la plante à mieux gérer l’eau.

Comme tous ses collègues du service horticole de la ville, Stadgärtnerei, Gabi Schmid reste occupée pendant ces journées chaudes. La ville n’arrose pas ses jardins tout le temps, car cela ne fera aucun bien à l’herbe. L’arrosage est effectué chaque semaine et abondamment, environ 20 litres par mètre carré.

« C’est ainsi que nous éduquons les plantes », explique Gabi Schmid. Arrosés une fois par semaine, ils sont encouragés à enfoncer les racines plus profondément dans le sol plutôt que de simplement les étendre près de la surface.

■ 16 – 17h, les pires heures

Dans une publication, MétéoSuisse a voulu démystifier le mythe de la « chaleur de midi » (ou 14h, en d’autres termes).

Plus chaud, plus chaud, #canicule – il est temps de revoir nos idées fausses sur les températures élevées. Le… https://t.co/eHZBRVDO09

■ Paléo ouvre ses portes sous un soleil de plomb

A 15h30 précises, le plus grand open air de Suisse attire les premiers festivaliers. L’agence ATS estime que 200 à 300 personnes attendaient à l’entrée avant l’ouverture.

La chaleur est l’un des enjeux de cette édition, après deux ans d’annulation, alors que le terrain a été largement repensé. Lisez notre article à ce sujet.

■ En Valais, une carte uniformément rouge

Les autorités valaisannes ont mis à jour leur carte des risques d’incendie de forêt. Il devient rouge.

■ En France aussi, des records dans 64 communes

Météo France a montré cet après-midi que des records absolus de chaleur ont été battus lundi dans 64 communes.

Ces relevés ont été enregistrés, principalement le long de la façade atlantique, auprès de 690 stations échantillonnées réparties sur l’ensemble de la France métropolitaine et ayant au moins 30 ans de lecture.

■ Ca y est, le record est tombé au Royaume-Uni

Ce mardi, les températures ont dépassé le seuil des 40 °C au Royaume-Uni, une première dans le pays. Le mercure a dépassé des niveaux jamais atteints au Royaume-Uni de 40,2°C à 9h50 (heure suisse) à l’aéroport d’Heathrow dans l’ouest de Londres, a annoncé l’agence météo Met Office.

Le record historique de température – qui date de juillet 2019 à 38,7 degrés – a été battu le matin par plus de 39°C enregistrés dans le sud de Londres.

Après avoir connu lundi la journée la plus chaude de l’année, le Royaume-Uni a passé la nuit la plus chaude jamais enregistrée dans le pays avec des températures dans des endroits ne descendant pas en dessous de 25 ° C.

Le ministre des Transports, Grant Schapps, a déclaré à la BBC que les transports publics de l’époque victorienne ne pouvaient pas supporter la chaleur. De plus, le gouvernement est accusé de prendre ce phénomène à la légère. Dimanche, le Premier ministre démissionnaire Boris Johnson a sauté une réunion d’urgence sur la crise, préférant assister à une fête d’adieu, et le vice-Premier ministre Dominic Raab a dit aux Britanniques de « profiter du soleil ».

■ Courtételle interdit l’arrosage et les piscines…

Après Mendrisio di Ticino, les autorités de Courtételle, commune jurassienne de 2 650 habitants dans la vallée de Delémont, ont demandé aux habitants de limiter leur consommation d’eau. Désormais, il est interdit d’arroser sa cour, de laver sa voiture et de remplir sa piscine.

« Les jardins potagers ne sont pas concernés par cette action » soulignait mardi l’édile en charge de l’eau Jean-Claude Finger dans le quotidien Jura. Pour l’instant, le gouvernement de la ville continuera d’arroser « modérément » le terrain de football pour le garder utilisable.

■… et Aigle bouche en partie ses fontaines

Dans le canton de Vaud, la commune d’Aigle a relevé que les deux sources alimentant la commune étaient trop importantes (consommation actuelle et arrosage des cultures augmentés) et leur capacité ne permettait pas de soutenir la demande, écrit-il dans un communiqué. mardi. . « La canicule et la sécheresse actuelles ont fait chuter le niveau de disponibilité de l’eau, enregistré jusqu’à 200 litres par jour », a-t-il ajouté.

Ainsi, la ville demande aux habitants de limiter l’arrosage des parcs, pelouses et vignes jusqu’au soir, soit de 20h à 7h et leur demande de ne plus utiliser d’eau non indispensable. La fontaine sera également partiellement fermée.

■ Au sud-ouest de Lyon, des ventilateurs géants pour vaches

4,5 mètres de diamètre : c’est la taille de deux ventilateurs géants installés sur la ferme abritant 35 vaches laitières des Monts du Lyonnais pour tenter de réduire leur stress thermique en cas de canicule, a indiqué l’AFP.

Lila, Glee, Pistache et le reste du troupeau Nicolas Joannon, 34 ans, à Saint-Martin-en-Haut (Rhône) s’allongent dans leur abri à foin pour une sieste quotidienne après avoir mangé du maïs, de l’herbe et des céréales. . A 780 mètres d’altitude, une température extérieure de 34°C est très élevée pour un animal souffrant de 22°C degrés. A l’intérieur de la ferme, deux ventilateurs géants offrent une marge de manœuvre en abaissant le thermomètre de quelques degrés.

« Parallèlement au changement climatique, les agriculteurs continuent de s’adapter », a expliqué l’agriculteur. « Lorsque les températures augmentent, les animaux sont soumis à un stress thermique et ont tendance à moins manger, et à produire moins de lait », poursuit Nicolas Joannon, qui a repris l’exploitation familiale.

■ Les pêcheurs suisses s’inquiètent pour les poissons et évoquent 2003

La Fédération suisse de la pêche (FSP) craint que les températures élevées des rivières suisses ne menacent la survie des poissons. Pour la fédération, la mort des poissons était imminente en de nombreux endroits, amenant une situation comparable aux étés torrides de 2003 et 2018.

Outre les températures élevées, FSP a expliqué mardi dans un communiqué de presse, résumé par l’agence ATS, que les faibles niveaux d’eau ainsi qu’un manque d’ombre et d’habitat protecteur sont les principaux problèmes auxquels sont confrontés les poissons cet été. Cela concerne particulièrement les espèces qui ont besoin de froid, comme la truite ou les cheveux gris.

FSP explique que dans une eau au dessus de 20 degrés, cette espèce est en stress. Si la température de l’eau monte de deux à trois degrés supplémentaires, un seuil critique est atteint, notamment avec la raréfaction de l’oxygène. Enfin, à partir d’une eau à 25 degrés et pour longtemps, la mort attend les espèces de poissons qui ont besoin de froid.

Nos plus récents articles

Nos articles sur les températures extrêmes dans le monde