Venezuela : la plus grande banque publique ouvre son capital aux entreprises privées

Photo of author

Rédactrice passionnée, Sara vous présente les nouveaux faits d'actualité 

Banco de Venezuela a placé vendredi 5% de ses actions à la bourse de Caracas. Cela marque le début de l’ouverture du capital de la plus grande banque publique vénézuélienne aux entreprises privées. Un tournant dans la politique économique du président Nicolas Maduro.

L’Etat entend rester le premier actionnaire de Banco de Venezuela, mais la banque publique, qui compte 15 millions de clients dans un pays de 30 millions d’habitants, va ouvrir jusqu’à 10% de son capital à des entreprises privées.

D’autres entreprises publiques suivront comme la compagnie de téléphone CANTV ou encore des compagnies pétrolières et gazières. Le capital de ces sociétés sera ouvert aux investisseurs locaux et étrangers.

Une rupture avec le modèle socialiste imposée par la crise économique

Une rupture avec le modèle socialiste imposée par la crise économique

Une rupture avec la politique de nationalisation menée par Hugo Chavez et non par Nicolas Maduro : la Banco de Venezuela a été nationalisée en 2009 par Hugo Chávez, dont l’administration a versé 1 milliard de dollars au groupe financier espagnol Santander, qui l’avait rachetée en 1994. Voir l’article : Vous avez du mal à changer de banque ? Dites-nous.

Rupture imposée par la crise économique et sociale que traverse le pays depuis plusieurs années en raison de la mauvaise gestion des gouvernements successifs mais aussi des sanctions américaines.

En ouvrant le secteur économique aux entreprises privées, le gouvernement espère attirer les capitaux nécessaires au développement des entreprises publiques qui manquent cruellement d’investissements. Ce changement tactique a été annoncé le 12 mai dernier : « Nous allons vendre entre 5% et 10% des actions de diverses entreprises publiques pour des investissements nationaux ou internationaux et vous pouvez devenir investisseur », a déclaré le président Maduro dans un discours sur le statut de VTV. canaliser. « Nous avons besoin de technologie, nous avons besoin de nouveaux marchés et nous allons aller de l’avant », a-t-il déclaré.

Selon certaines ONG, comme Transparencia Venezuela, le gouvernement est en pourparlers avec des entreprises privées pour céder des entreprises publiques. « Le gouvernement vénézuélien de Nicolás Maduro, en apparente dissociation avec le soi-disant socialisme du XXIe siècle, a commencé à céder la gestion des entreprises publiques à des entreprises privées », a déclaré l’ONG en décembre 2021 après avoir recensé 33 cas liés aux secteurs de l’agroalimentaire, du tourisme et de l’industrie.

►Lire : Bolivar soutenu par des milliards de dollars au Venezuela

Laisser un commentaire