Vente immobilière : qu’est-ce que l’indemnité d’immobilisation ?

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

La vente d’un bien immobilier a de nombreuses conséquences pour différents acteurs. Il se déroule en différentes étapes. Avant de vendre le bien, un propriétaire peut, s’il le souhaite, l’estimer et l’exposer chez un agent immobilier. Il veille également à divulguer certaines informations concernant son appartement ou sa maison, notamment la classe énergétique et autres éléments imposés par la loi. Sur cette base et après avoir visité le bien, l’acheteur potentiel peut alors se positionner pour manifester son intérêt auprès du vendeur. Pour ce faire, il fait une offre d’achat comprenant le montant proposé et les conditions de vente. L’acheteur peut alors étudier cette demande et la rejeter ou l’accepter. Si tel est le cas, le compromis de vente est signé par les deux parties. Il engage le vendeur à réserver le bien pour un acheteur potentiel. Elle engage également l’acquéreur à acquérir un appartement ou une maison. Habituellement cette promesse s’accompagne d’une immobilisation, somme d’argent exigée par le vendeur à l’acquéreur, dont la vocation est de sécuriser le bien.

Indemnité d’immobilisation: de quoi s’agit-il?

L’indemnité d’immobilisation, comme son nom l’indique, est le montant qui permet de réserver le bien pendant un certain temps. C’est aux acheteurs potentiels de le découvrir. En effet, cette indemnité, qui équivaut à 5 à 10% du prix d’achat du bien, est une garantie pour le vendeur. Ses paiements l’obligent à s’occuper de la propriété jusqu’à ce que la vente soit conclue. Par conséquent, il ne pouvait plus l’offrir à d’autres acheteurs potentiels. Lire aussi : Le chef d’Amnesty Ukraine démissionne après que Kyiv a critiqué le rapport. En conséquence, l’indemnité d’immobilisation ne peut être récupérée. Si l’acheteur ne termine pas le processus d’achat, il ne pourra en aucun cas récupérer ce montant. A noter que la promesse de vente détermine les conditions de la vente. Elle peut notamment permettre à l’acquéreur de se dégager de l’obligation de réaliser la vente en cas de non obtention d’hypothèque ou de constitution d’une réserve. L’acquéreur peut déterminer que l’achat est subordonné à l’obtention d’un permis de construire, aux résultats d’un diagnostic immobilier, etc.

À Lire  Vente immobilière : faut-il faire appel à un courtier ou vendre seul ?

Ceci pourrez vous intéresser :
Lors d’une réunion le 11 octobre 2022, à Ploufragan (Côtes-d’Armor), le conseil…

Indemnité d’immobilisation: quand et comment?

Idéalement, le compromis de vente est signé devant notaire. Ce document contractuel est un contrat initial et a valeur juridique en cas de litige. Le coût de ces formalités administratives est généralement à la charge du vendeur. Ce dernier a tout avantage à formaliser toutes les étapes de la vente. Le vendeur et l’acheteur prennent rendez-vous avec un notaire pour signer ce document. A cette occasion, l’acheteur reverse une somme d’indemnité d’immobilisation au vendeur. Acheteurs et vendeurs peuvent convenir d’une condition suspensive. Il est important que chaque vendeur soit à l’aise avec ces prérequis. Si les conditions énoncées dans ce document officiel sont remplies, la vente a lieu. L’indemnité d’immobilisation est alors déduite du prix d’achat et des frais de notaire. Les acheteurs n’ont qu’à transférer le solde à un notaire lors de la signature de l’acte de vente et d’achat. La vente est alors conclue.

Voir l’article :
Outil unique à Lyon, le seul en France totalement internalisé en milieu…

Comment récupérer l’indemnité d’immobilisation?

Dans le meilleur des mondes, les dommages d’immobilisation sont simplement un acompte sur le prix d’achat qui permet aux vendeurs et aux acheteurs d’être en paix. Toutefois, la réalisation de la vente est soumise aux conditions de la suspension. Si l’acheteur n’obtient pas le prêt, ce qui peut arriver notamment en cas de licenciement ou autres aléas de la vie, la vente pourra être annulée. Et si cela fait partie des conditions qui précèdent, l’acheteur peut avoir perdu du temps et de l’argent, mais il est obligé de restituer une indemnité à l’acheteur potentiel. D’autres réservations peuvent être faites dans les rendez-vous commerciaux relatifs aux diagnostics immobiliers. L’acheteur éventuel a le droit de demander une expertise, entre autres, s’il a des doutes sur la sécurité du bien. Si les résultats ne sont pas concluants, il a le droit de ne pas acheter la propriété. Encore une fois, le propriétaire des lieux n’a eu d’autre choix que de lui verser une indemnité d’immobilisation. Pour éviter ce genre de désagrément, mieux vaut bien préparer sa vente immobilière et disposer de tous les papiers et expertises nécessaires. Pour ce faire, choisir de se faire accompagner par un expert immobilier à chaque étape est souvent un bon choix.

À Lire  Comment vendre rapidement son appartement ou sa maison à Toulouse ?

Par la rédaction de l’agence hREF.

La Chevrolière. K-Lity ​​recrute des plombiers et des électriciens
Sur le même sujet :
L’entreprise K-Lity, désormais basée à La Chevrolière, près de Nantes, cherche à…