vivre avec l’asthme

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée, Sara vous présente les nouveaux faits d'actualité 

Selon l’Assurance Maladie, l’asthme touche 4 millions de personnes en France. Le rapport de la Global Initiative for Asthma (GINA) estime que ce nombre est supérieur à 300 millions dans le monde. Bien que la plupart des gens doivent vivre avec de l’asthme, les patients peuvent présenter différents symptômes. Êtes-vous atteint d’asthme ou de symptômes plus graves? Notre portefeuille dédié à l’asthme vous aide à mieux comprendre cette affection courante et à améliorer votre qualité de vie. iStock/Clerkenwell

Qu’est-ce que l’asthme ?

Qu'est-ce que l'asthme ?

L’asthme est une maladie chronique qui affecte les poumons. Chez les enfants et les adultes qui souffrent de cette maladie, la membrane muqueuse des bronches est sensible. Les muscles externes autour des bronches se contractent irrégulièrement. A voir aussi : Trottinettes électriques : tout savoir sur les assurances obligatoires, souvent méconnues des usagers. Un mucus collant se forme dans les bronches. Cette inflammation permanente des bronches provoque des crises fréquentes lorsqu’un asthmatique a des difficultés à respirer.

Assurance habitation temporaire : en quoi consiste-t-elle ?
Lire aussi :
Une fois l’assurance habitation souscrite, le contrat est généralement à durée indéterminée.…

Quels sont les symptômes de l’asthme ?

Quels sont les symptômes de l'asthme ?

Les personnes asthmatiques ont des voies respiratoires tenaces. Lorsque ce dernier est exposé à des facteurs tels que le froid, la pollution ou les allergies, cela peut provoquer différents symptômes :

Si la maladie est souvent de nature allergique chez l’enfant, elle reste assimilable à un asthme allergique. L’inflammation chronique et le rétrécissement des voies respiratoires provoquent des symptômes similaires chez ces enfants. La seule différence : les déclencheurs les plus courants sont le pollen, les acariens et les poils d’animaux. Que l’asthme apparaisse chez l’enfant ou seulement à l’âge adulte, il affecte donc la vie quotidienne des patients. Pour maintenir un mode de vie sain, les soins médicaux et le contrôle de l’asthme sont importants.

Comment porter un jean blanc en toute confiance ?
Ceci pourrez vous intéresser :
Cet été, le jean blanc revient dans nos placards pour notre plus…

Comment vivre avec de l’asthme ?

Comment vivre avec de l'asthme ?

Vous cherchez des conseils pour un enfant asthmatique ? Vous êtes asthmatique et souhaitez mieux contrôler votre maladie ? Quelques gestes s’imposent pour améliorer votre santé et votre qualité de vie, ou celle de votre enfant. Voici 10 conseils pour mieux vivre avec l’asthme.

Ne gaspillez pas votre argent dans des équipements de moto non approuvés
Sur le même sujet :
Comment reconnaître les fausses informations des vendeurs d’équipements moto lors d’un achat…

1. Bénéficier d’une prise en charge médicale pour un meilleur contrôle de l’asthme

1. Bénéficier d'une prise en charge médicale pour un meilleur contrôle de l'asthme

Pour gérer l’asthme et améliorer votre santé, il est important de :

Votre médecin généraliste peut vous apporter le soutien dont vous avez besoin. Une séance de thérapie peut également vous être d’une grande aide. Ils sont dispensés par différents professionnels de santé : médecin généraliste, infirmier, kinésithérapeute, etc. Enfin, vous pouvez vous adresser au service sophia asthme mis en place par l’Assurance Maladie. Ce dernier vous permet d’obtenir chaque jour des informations pour mieux contrôler votre asthme.

La constitutionnalité de l'ordonnance biennale sur les assurances : une solution incertaine et un stimulant de rédemption
Voir l’article :
Le Conseil constitutionnel, l’article L. 114-1, alinéa 1er, de la loi sur…

2. Prendre un traitement de fond pour son asthme

2. Prendre un traitement de fond pour son asthme

Pour de nombreuses personnes asthmatiques, les médicaments contre l’asthme sont nécessaires pour assurer un bon contrôle de l’asthme. Ce médicament apporte de nombreux bienfaits à une personne asthmatique.

C’est bon à savoir : souvent, le non-respect des médicaments contre l’asthme est dû à certaines croyances concernant ces médicaments. Les patients asthmatiques ont particulièrement peur des effets secondaires des corticostéroïdes inhalés. Il convient de rappeler que les médicaments qui ont été absorbés sont sans graisse et ne provoquent pas de dépendance.

3. Identifier les facteurs qui déclenchent les crises d’asthme

Tous les asthmatiques ne sont pas sensibles aux déclencheurs. Identifier ces déclencheurs pour pouvoir les éviter est important. Voici les principales causes de l’asthme :

4. Limiter les contacts avec les déclencheurs

Voici quelques bonnes habitudes à adopter en fonction de ce qui déclenche une crise d’asthme.

5. Arrêter de fumer

L’asthme est l’une des maladies associées au tabagisme. Fumer aggrave et traite l’asthme. Cette activité peut également déclencher une crise d’asthme. Il est donc important d’arrêter de fumer et de s’en protéger pour améliorer sa santé. De nombreuses personnes asthmatiques qui arrêtent de fumer peuvent réduire la quantité de médicaments qu’elles prennent habituellement.

6. Pratiquer une activité physique régulière

Vous pensez que l’asthme et l’exercice ne font pas bon ménage ? Cependant, il est conseillé aux asthmatiques de faire de l’exercice régulièrement. En effet, cet exercice améliore leur résistance à l’effort, le traitement de l’asthme, et leur qualité de vie. Assurez-vous de suivre une formation avancée pour assurer le bon déroulement des activités sportives.

7. Maintenir son poids de forme

Le surpoids rend plus difficile le contrôle de l’asthme. Si le poids est trop élevé, l’asthmatique est sujet à l’essoufflement. Les médicaments contre l’asthme peuvent être moins efficaces. L’exercice régulier peut vous aider à maintenir votre poids santé.

8. Prendre des mesures sur le lieu de travail

Chez les adultes, l’asthme peut être causé ou aggravé par des facteurs en milieu de travail. Artistes, boulangers, laborantins sont souvent confrontés à ce type d’allergies. Dans ce cas, les symptômes de type asthmatique s’aggravent généralement pendant les heures de travail. Vous souffrez d’asthme sur votre lieu de travail ? Parlez-en à votre médecin afin que des mesures puissent être prises :

9. Utiliser une application d’aide au contrôle de l’asthme

Les applications dédiées aux asthmatiques peuvent être une véritable aide au quotidien. Cette Assurance Santé, baptisée Asthm’Activ’, propose de nombreuses fonctionnalités intéressantes : suivi du contrôle de l’asthme, rappels de prise de médicaments, conseils et informations sur les médicaments et les traitements, etc.

10. Tenir un carnet de suivi de l’asthme avec un plan d’action

La Société Suisse de Pneumologie a mis en place un livret de suivi de l’asthme avec un plan d’action intitulé « Mieux vivre avec l’asthme ». N’hésitez pas à le présenter à votre médecin ! Ce carnet vous permet d’enregistrer vos dates de péremption pendant plusieurs mois et de garder une trace de votre dosage exact. Grâce à ce suivi et à l’aide de votre médecin, vous pourrez trouver le bon traitement pour votre asthme.

L’asthme en 3 questions

Vivre avec l’asthme soulève de nombreuses questions. Ci-dessous, nous répondons à 3 questions que les personnes qui souffrent de cette condition se posent souvent, ainsi que les parents d’enfants asthmatiques.

Où habiteriez-vous si vous étiez asthmatique ?

Certains envisagent de quitter la ville et de vivre à la campagne pour protéger leur santé, ou celle de leurs enfants. Il est vrai que la pollution urbaine est une des causes de l’asthme. Cependant, ainsi que des allergies souvent associées aux régions agricoles et viticoles. Le seul endroit que les experts de la santé recommandent pour vivre en toute sécurité avec l’asthme sera dans les montagnes à haute altitude, loin de la poussière et de la pollution.

Comment arrêter l’asthme ?

Il est impossible de guérir l’asthme. Par contre, avec de bons soins, un asthmatique peut mener une vie normale, sans risques ni limitations. Le contrôle de l’asthme repose entièrement sur un traitement antérieur. À la fin, combinez des anti-inflammatoires et dilatez les bronches. N’arrêtez pas votre traitement pendant une longue période sans en parler à votre médecin.

La fatigue est l’un des symptômes les moins reconnus de l’asthme. Ce dernier est dû à un manque d’oxygène. De plus, le manque de coordination ou le manque de soins appropriés peuvent entraîner une fatigue intense. Ainsi, le manque d’énergie peut affecter les personnes asthmatiques à des degrés divers selon la façon dont leur état de santé est géré.