Voiture d’occasion : conseils pour obtenir un bon prix

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

L’achat d’une voiture d’occasion n’est pas une décision à prendre à la légère. Cela arrive souvent après une longue recherche, puis vient la négociation avec le concessionnaire. Il est utile d’utiliser quelques techniques pour faire un bon achat.

Afin de conclure une entente avec le concessionnaire, il est important de se renseigner sur le modèle du véhicule. Il convient donc de demander au vendeur, qu’il soit particulier ou professionnel, une référence précise du véhicule. Il est également important de savoir depuis combien de temps la voiture est en vente. Il est recommandé de comparer les prix avec un autre professionnel ou particulier.

Tester la voiture permet aussi de rassembler toutes les informations nécessaires pour bien négocier. Lors de l’essai du véhicule, il convient de prêter attention à :

• Bruit provenant du véhicule, de la crémaillère de direction, du moteur, etc.; • Lors de la manipulation, faites attention si elle tire vers la gauche ou vers la droite ; • Dans le cas d’une boîte de vitesses, à chaque changement de vitesse, etc.

Comment négocier un bon prix au vendeur de la voiture d’occasion ?

Lors des négociations, l’acheteur souhaite baisser le prix de la voiture, tandis que le vendeur souhaite la maintenir au prix d’origine. A voir aussi : Tour du monde record à moto. Mais rappelez-vous qu’il s’agit d’une voiture d’occasion et que certains défauts peuvent affecter le prix et le faire baisser.

À Lire  Cyrielle Bon (Destination Canada) : "Nous voulons véhiculer d'autres images du Canada"

1. Parlez des défauts cosmétiques

C’est le moment où l’acheteur signale certains défauts esthétiques au vendeur. Vous devez commencer par :

• Les chocs et rayures que le vendeur a pris soin de masquer ; • État des fenêtres, capot et portes; • Les zones trop exposées aux impacts ; • Sièges et équipements intérieurs tels que autoradio, climatisation, chauffage.

2. Commentaire sur l’apparence du véhicule

Les professionnels souhaitent surtout se débarrasser au plus vite des voitures trop personnalisées par l’ancien propriétaire. Ces voitures ont un look assez spécial et personnel. Ils font partie des véhicules les plus difficiles à vendre. Par conséquent, en présence de ces véhicules, un expert doit comprendre qu’il est difficile de vendre une voiture.

3. Demandez à inclure certains services

Il arrive souvent que le vendeur ne veuille pas baisser le prix. Ainsi, il serait avantageux pour l’acheteur de proposer de reprendre certains services, comme une carte grise. De cette façon, il peut économiser de l’argent même s’il n’a pas réussi à réduire le prix de la voiture.

4. Demander du matériel supplémentaire

Le vendeur n’ayant pas souhaité prendre en charge certains services, il est normal de lui demander du matériel supplémentaire. Les pièces ou l’équipement de la voiture peuvent être défectueux. C’est l’occasion de demander une réparation ou l’ajout d’autres pièces neuves.

Pour acheter une voiture à un professionnel, l’achat en fin d’année peut être bénéfique pour l’acheteur. Pendant cette période, le concessionnaire souhaite se débarrasser rapidement des voitures plus anciennes et les adapter aux voitures neuves. De plus, les vendeurs motivés par les bonus cibles cèdent facilement aux suggestions des clients.

À Lire  Vous pouvez acheter une voiture sans permis : nous vous répondons !

6. Évitez l’impatience

Certains vendeurs remarquent le désir de l’acheteur pour une voiture. Ainsi, ils décident de garder le même prix et ne lâchent aucun forfait, n’ajoutent pas d’équipements ou de prise en charge de certains services.

Sur le même sujet :
Mam Launch de l’Autofestival 2023 rappellera au Ministre de la Protection des…

A lire aussi :

Lire aussi :
Vous avez un scooter 125cc et vous vous demandez s’il est possible…