Vous vendez votre voiture : comment publier la bonne petite annonce ?

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Si vous vendez une voiture en parfait état, bien entretenue, bien équipée, c’est très bien. C’est encore mieux de le faire savoir.Il y a donc une étape qu’il ne faut pas négliger, voire chouchouter : l’annonce.

Comme dans tous les domaines, un produit extraordinaire, mais promu par une mauvaise publicité, se vendra moins bien qu’un produit de troisième ordre, mais adossé à une bonne place. Vous avez déjà vécu ça au cinéma, aller voir de vrais navets, séduits par une bande-annonce bien faite et une jolie affiche, tout en manquant des perles, cachées derrière une promo ennuyeuse. La créature idéale pour avoir un bon film servi avec une bonne bande-annonce !

Alors vous qui vendez un beau produit : votre voiture adorée et choyée, sachez la mettre en valeur.

Les sites d’offres, comme lacentrale.fr (désormais gratuit pour tous les vendeurs particuliers, quel que soit le prix de la voiture) ou le bon coin, pour ne citer que les plus connus et les plus incontournables, sont la vitrine vers laquelle vous vous tournez. Il en existe d’autres, qui ont tous pour point commun de vous permettre de décrire votre bus (ceci s’applique moins à la centrale, sans possibilité de laisser de texte libre, mais qui garantit un haut niveau de sécurité pour le vendeur), et de montrer ce qu’il est ressemble à des images. Exactement, commençons par ce dernier.

L’impératif de photos attractives et de bonne qualité

Première étape, avant de rédiger l’annonce, prenez de belles photos d’ajustement. Ils sont essentiels. C’est très simple, les annonces sans photos génèrent (selon les sites eux-mêmes) 7 fois moins de contacts que les annonces avec, donc quasiment aucun. Voir l’article : Portée et aperçu du marché des produits d’entretien automobile, concentration sur le chiffre d’affaires d’un produit et d’une dynamique spécifiques d’ici 2030 – Androidfun.com. De quel acte. Achetez un bon appareil photo compact ou reflex, ou un bon smartphone (ils prennent de superbes photos de nos jours, et certaines en grand angle pour les intérieurs), et commencez à photographier votre voiture. C’est toujours mieux quand il fait beau…

1/ Première consigne : la voiture doit être propre, intérieur comme extérieur. Cela peut sembler évident, mais vérifiez : combien d’annonces montrent des voitures sales. Pour un acheteur, c’est automatiquement le signe que le propriétaire ne fait pas attention, et donc que sa voiture n’a pas été traitée… Il sera sujet aux fuites.

2/ Deuxième consigne : la voiture doit être exposée. Évitez les arrière-plans comme les décharges, les poubelles, les ruines urbaines et autres friches industrielles comme le COVID, c’est une zone. Préférez un lieu neutre (parking, jardin, ou mieux, un aménagement agréable et assez dégagé). Et prenez autant de photos que possible. Le bon angle se limite à 3 photos pour rester nettes, il faut donc aller à l’essentiel ici : un ¾ de face, un ¾ de dos et une photo de l’intérieur. C’est aussi le grand minimum pour les autres sites, qui sont cependant plus généreux (en photos, pas en termes de prix de l’annonce…) et affichent un maximum de 50 photos (pour La Centrale).

À Lire  Test du DJI Mini 3 Pro : notre test complet - Drones

Faites donc un profil, un avant, un arrière, une photo du coffre pour augmenter le volume, une photo du tableau de bord, une photo de la banquette arrière. Puis, en prime, une photo du moteur, puis des détails. Pensez également à photographier le carnet d’entretien si vous l’avez, et quelques factures qui prouveront automatiquement le bon suivi de la voiture.

N’hésitez pas à zoomer sur les éventuels défauts de la voiture. Cela permet d’être transparent sur l’état de la voiture. L’acheteur potentiel pensera que le vendeur n’a rien à cacher, et accessoirement qu’il n’y aura pas de surprise au moment du test.

Interdits : les photos où la voiture est coupée (l’acheteur pourrait penser que vous avez quelque chose à cacher), les photos trop sombres, prises de nuit, dans un parking souterrain. Les photos verticales (qui abondent depuis l’avènement du smartphone) sont également à proscrire, les photos sont mieux prises en mode paysage, car une voiture est rarement plus haute que longue. Aussi, ne postez pas de photos publicitaires que vous trouverez sur Internet, même si elles « ressemblent » à celles de votre voiture. C’est la surprise assurée de la part de l’acheteur, qui se méfiera. Aussi, ne prenez pas de photos promotionnelles des fabricants, elles sont trop belles et non représentatives de « votre » modèle. Enfin pas de photo avec ta copine dessus, aussi belle soit-elle (ça vaut pour le copain bien sûr). Le chien passe quand même, s’il est mignon…

Ceci pourrez vous intéresser :
La bonne nouvelle ici est que les deux roues sont également concernés…

Faut-il cacher les plaques d’immatriculation ?

La question est souvent posée. Il fut un temps où il valait mieux le laisser visible. Cela a donné à l’acheteur une idée de la date d’immatriculation par rapport à la plaque d’immatriculation. A voir aussi : Objet : Urgent : J’ai oublié de déclarer la vente de ma voiture. commentaire, Forum routier droit pénal code de la route Carte grise | Forum automatique. Cela lui permettait de savoir si une voiture avait été annoncée de première main, en raison d’un numéro trop récent. Bref, c’était réconfortant.

Mais aujourd’hui, il vaut mieux éviter. En effet, les méchants ont trop abusé des plaques exposées depuis une décennie pour créer une « doublette ». C’est-à-dire voler votre plaque d’immatriculation pour mettre sur leur propre voiture, qui est de la même marque et du même modèle. En cas d’infraction, c’est vous qui recevez les courriers des autorités. Le risque est réel.

Il convient donc désormais de bien masquer la plaque, soit en recouvrant un morceau de carton ou de tissu lors de la prise de vue, soit en retouchant les images sur ordinateur. Sur les plus gros sites, les inscriptions sont automatiquement effacées lors du téléchargement, vous n’avez pas à le faire vous-même (certaines photos sont encore en cours de traitement, vous devriez vérifier cela).

Voir l’article :
La moto ou le scooter est un moyen de transport pratique et…

La rédaction de l’annonce : soignée, claire, honnête

Passons à la rédaction de l’annonce elle-même. Il doit comporter les informations essentielles sur la voiture : modèle précis, finition précise, date de mise en service, puissance réelle, puissance taxable, couleur extérieure et intérieure (même si elle est visible…), kilométrage, type de boîte de vitesses. Voir l’article : BMW dévoile la livrée de son V8 M Hybrid : j’ai hâte d’être au Mans 2024. Le site lacentrale remplit de nombreux champs automatiquement avec votre inscription depuis un certain temps déjà, ce qui fait gagner du temps. Plus récemment, l’angle droit le fait aussi.

À Lire  Les JO 2024 à Paris : sécurité, budget, transports… cinq raisons de s'inquiéter

Ensuite, vous devez décrire l’équipement de la voiture aussi complètement que possible. Attention, faites bien la distinction entre équipement de série et équipement en option. N’hésitez pas à privilégier les équipements spéciaux comme la climatisation bi-zone, le GPS intégré, les sièges chauffants ou les packs d’options. Ils permettent de justifier le prix s’il est supérieur à la moyenne.

Enfin, terminez par une description de l’historique d’entretien, des pièces remplacées et de l’état général de la voiture. Ne soyez pas exagéré ou vague. On voit bien trop souvent des mentions de « très bon état » pour un « état moyen », ou de « état moyen » pour une réalité plus proche de l’épave…

Soyez juste honnête, transparent. Mieux vaut créer une bonne surprise lors d’un essai qu’une déception. Sans effrayer les acheteurs potentiels, bien sûr. Un équilibre doit être trouvé. Par exemple, « quelques égratignures sur le corps, mais rien de majeur » est parfait s’il décrit la réalité.

Le site lacentrale ne vous permet pas de décrire le véhicule avec vos propres mots. C’est un inconvénient, pour quiconque veut en dire plus que de cocher les cases de vitesse. Mais le credo du site est la sécurité et la vérification, cela permet au moins de ne pas avoir affaire à une fausse description. Sur les sites où la description est possible sans écrire d’abréviations, il y a désormais de la place pour écrire suffisamment sans avoir à réduire le nombre de caractères. Faites particulièrement attention à l’orthographe, elle fait toujours bonne impression.

A voir aussi :
Le général de brigade Florence Guillaume a été nommé ce mercredi délégué…

Le prix : bien placé si vous voulez vendre rapidement

Enfin, bien sûr, indiquez un prix de vente, et s’il est négociable ou non. Notre conseil : gardez toujours une petite marge de remise. C’est toujours gratifiant pour l’acheteur de se dire qu’il a réussi à faire baisser le prix. Mais fixez-vous un prix plancher à l’avance, quitte à le revoir si le temps passe trop longtemps sans avoir à toucher ou essayer.

Pour déterminer ce prix, nous vous invitons à consulter cet article :

https://www.caradisiac.com/Votre-voiture-n-est-plus-cotee-quel-est-son-vrai-prix-91384.htm

Il gère la notation des véhicules plus anciens, mais fonctionne bien sûr pour les plus récents. Le juge de paix est au prix du marché. Il ne vous reste plus qu’à cibler des véhicules identiques aux vôtres. Si vous souhaitez vendre rapidement, positionnez-vous dans la gamme basse, si vous n’êtes pas pressé et que l’état de votre véhicule, le kilométrage réduit, le justifie, positionnez-vous dans la gamme haute.

Le site lacentrale propose également un calcul du prix du marché : http://www.lacentrale.fr/lacote_origine.php

Par contre, évitez d’utiliser la cote de L’argus, c’est une cote de récupération, donc c’est ultra-faible.

Dans tous les cas, si vous n’avez pas de « clés », c’est que vous êtes trop cher, donc il faut baisser le prix.

BILAN

Comme vous pouvez le voir, créer la petite annonce parfaite n’est pas sorcier. Pour quelqu’un qui a l’habitude de vendre entre particuliers, entre la prise de photos, la rédaction de l’annonce et la fixation du prix, il faut compter une heure.

Et une fois que vous l’avez fait, vous pouvez placer l’annonce sur plusieurs supports très rapidement.

Avec une annonce de bonne qualité, de belles photos, une description honnête et un prix le plus proche possible de la valeur réelle de votre voiture, des contacts plus sérieux naîtront. Vous évitez également de perdre du temps avec des acheteurs déçus en voyant la voiture, ainsi que de négocier avec des vendeurs de tapis pour la voiture.

Votre calèche le mérite, même si vous avez décidé de vous en séparer. Bonne vente !