Voyage en avion : une génération Z contradictoire

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Publié

Il y a 8 heures, Mis à jour il y a 2 heures

Nés entre 1998 et 2007, ils s’efforcent de voyager de manière plus écologique que leurs aînés. Cependant, ils prennent l’avion plus souvent et le prix du billet est au plus haut de leurs préoccupations. Vous avez dit paradoxal ?

Ultra-connectés, avides d’expérience unique et attentifs à la protection de l’environnement, ils sont à la fois mal informés, accros aux réseaux sociaux et en profitent abondamment. En ce qui concerne les études sur la génération Z, il est difficile de ne pas être surpris de leur comportement contradictoire. Ces jeunes, nés entre 1998 et 2007, représentent 30 % de la population mondiale et 12 % de la population française. Les 15-24 ans entrent ou vont bientôt entrer dans la vie active et veulent bousculer les codes du voyage. Mais peuvent-ils vraiment se permettre leurs ambitions ?

La Chaire Pégase, affiliée à Montpellier School of Business et dédiée aux industries du transport aérien et aérospatial, a publié le 11 mai un rapport sur la génération Z et l’avion. Elle a mené une étude auprès d’un échantillon représentatif de 1810 personnes pour analyser les pratiques de ces jeunes par rapport à leurs aînés : millennials (ou génération Y) nés entre 1988 et 1997, génération (

Cet article est réservé aux abonnés. Vous avez encore 85% à détecter.

Nourrir sa liberté, c’est nourrir sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99 € le premier mois

À Lire  Hôtels Intercontinental : bénéfice quadruplé grâce à un regain d'appétit pour les voyages