WSBK Superbike Australia J2 : Ils ont dit… – Paddock GP

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

La course d’ouverture de la dernière manche du Championnat du Monde FIM Superbike 2022 a été marquée par un double podium pour KRT. Jonathan Rea a gagné après 22 tours très difficiles et un arrêt au stand à mi-course, avec Alex Lowes assurant une solide troisième place.

Après une première journée d’essais sèche vendredi, il y a eu des averses occasionnelles lors de la première journée de course le 19 novembre. Tous les pilotes du WorldSBK sauf un ont opté pour des pneus pluie, mais lorsque la piste s’est asséchée et que le soleil s’est levé, les concurrents ont été contraints de se rendre dans la voie des stands pour des pneus slicks.

Jonathan Rea a tiré le meilleur parti de sa stratégie d’arrêt au stand, terminant la course en tant que pilote de tête après sept changements de tête et ayant un bon rythme lorsque les conditions de piste se sont stabilisées. N’ayant plus gagné de course depuis le mois de mai, le Nord-Irlandais a profité de sa dernière chance et, après une frayeur sur une section mouillée du tarmac en pneus slicks neufs, a gardé la tête froide et un rythme assez rapide pour prendre la tête sous le drapeau à damier.

En deuxième position, Toprak Razgatliolgu a poussé Rea de toutes ses forces, mais le pilote Kawasaki a bien géré sa course, franchissant la ligne d’arrivée avec six secondes d’avance sur son plus proche rival.

La course Tissot-Superpole de dix tours et la Course Deux pleine distance clôtureront la saison 2022 du Championnat du Monde FIM Superbike le dimanche 20 novembre.

Après la conquête du titre des pilotes en Indonésie, deux autres lauriers se sont matérialisés en Australie pour Ducati : les titres des constructeurs et des équipes.

Il s’agit du 18e titre constructeurs pour Ducati : un record absolu en Championnat du Monde Superbike. Un parcours extraordinaire qui a commencé en 1991 avec le succès de la Ducati 888 pilotée par Doug Polen et qui est passé par des exploits légendaires : de Carl Fogarty d’abord avec la Ducati 916 puis avec la Ducati 996, à Troy Bayliss qui a triomphé avec trois machines différentes : Ducati 996 R, Ducati 999 et Ducati 1098. 11 ans après la victoire de la Ducati 1098 R, c’est la Ducati Panigale V4R qui écrit aujourd’hui un nouveau chapitre brillant. Et la célébration, qui a commencé en Indonésie avec le titre mondial des pilotes remporté par Álvaro Bautista, s’est également renforcée aujourd’hui avec la victoire remportée par Aruba.it Racing – Ducati dans le championnat du monde par équipe. Il s’agit du deuxième succès, après celui obtenu en 2020, pour l’équipe qui représente Ducati en WorldSBK depuis 2015.

Une « Triple Couronne » en WorldSBK, le même résultat obtenu en MotoGP pour écrire l’une des plus belles pages de l’histoire du constructeur Borgo Panigale.

Luigi Dall’Igna (Ducati Corse Managing Director) : « Après la victoire d’Álvaro Bautista pour le titre World Superbike Riders, pouvoir également remporter le titre Constructeurs est une source supplémentaire de fierté pour nous. C’est un objectif important, qui récompense tous les efforts et le travail réalisés avec beaucoup d’engagement, de passion et de dévouement de la part des hommes et des femmes de Ducati Corse.C’est notre dix-huitième titre de constructeur dans la catégorie dérivée des World Series et c’est le premier obtenu avec notre Panigale V4R , un vélo qui nous a donné une grande satisfaction depuis 2019. Cependant, comme toujours, merci Un merci tout particulier à tous les pilotes Ducati qui ont su l’interpréter au mieux, et dont les résultats nous ont permis d’atteindre ce succès historique Félicitations également à l’équipe Aruba . it Racing – Ducati pour avoir remporté le titre de meilleure équipe Superbike cette saison.

À Lire  CBD : les industriels demandent une concertation gouvernementale

P1 – Jonathan Rea (Kawasaki Racing Team) : « Nous savions que nous devions nous attendre à quelque chose aujourd’hui, nous avions donc un plan pour couvrir toutes les bases, puis il s’agissait de rester calme sur la moto et de ne pas prendre de décisions stupides. » Sur le mouillé, je ne me sentais plus comme avant au début. J’ai pu dépasser Toprak sur les freins dans le premier virage et j’ai pu me relever mais j’ai fini par aller dans l’herbe. J’ai réussi à rattraper les leaders et je me suis dit de rouler doucement, car la piste allait s’assécher et je ne voulais pas gaspiller mes pneus. Alex est arrivé avec un très bon rythme et à ce moment-là, j’ai dit : « D’accord, lançons les dés et allons aux stands. » Je ne pensais pas que c’était un geste risqué, mais j’aurais probablement pu faire un tour plus tôt que je ne l’ai fait. J’ai fait signe à mon équipe d’aller tout droit puis je suis allé dans la voie des stands. Après avoir rejoint la piste, j’ai juste roulé en suivant le pitboard. C’était une vraie victoire d’équipe aujourd’hui. Je pense que nous avons complètement réussi notre arrêt au stand et que nous n’avons pas perdu une seconde. Un grand bravo à l’équipe car ils ont fait un travail vraiment impeccable et ils font autant partie de cette victoire que moi. »

P2 – Toprak Razgatlıoğlu (Pata Yamaha avec Brixx WorldSBK) : « Pour moi, ce week-end n’a pas bien commencé, mais mon équipe a travaillé toutes les heures pour faire une bonne moto et maintenant je suis content. Nous avons terminé la course sur le podium et c’est une course étrange aussi ! Pour moi, c’est la première fois que je fais une course de ce type avec un arrêt au stand. Mon équipe a fait une petite erreur, il n’a pas été possible de mettre le pneu avant sur la moto et nous avons perdu environ cinq secondes, mais c’est la course, c’est le sport automobile. J’ai fait du mieux que j’ai pu et l’équipe a fait du mieux qu’elle a pu, donc de toute façon, je suis content qu’on soit là ! Nous ne sommes pas seuls, c’est un travail d’équipe et nous avons terminé deuxièmes. Maintenant, j’attends demain avec impatience car il nous reste encore deux courses pour terminer la saison. Dans la partie humide de la course, j’ai attendu jusqu’à ce que je sente que l’arrière patinait trop et ensuite je n’ai pas mis trop de pression sur le pneu. J’ai vu la ligne sèche mais aussi la possibilité de pluie à nouveau, alors j’ai essayé de garder le pneu et de garder un œil sur Johnny qui n’a pas poussé non plus. Après quelques tours, j’ai vu Johnny entrer dans la boîte et je l’ai suivi juste après lui. Demain ne sera pas facile non plus, avec le même temps qu’aujourd’hui. J’espère que nous reverrons le soleil mais je me battrai encore pour le podium et je ferai de mon mieux. »

À Lire  Demain nous appartient : une « puissante conspiration » promise pour l'avenir !

P3 – Alex Lowes (Kawasaki Racing Team) : « Une course étrange, mais j’ai senti que j’étais l’un des pilotes les plus rapides sur le mouillé et le sec. J’ai peut-être pris la mauvaise décision d’arrêt au stand, mais j’étais rapide sur le mouillé, rapide sur le sec, et je suis toujours content de monter sur le podium. Je veux juste me battre devant et montrer ma vitesse. Je sais que je peux être rapide et j’ai apprécié la course. C’est toujours bizarre d’avoir un arrêt au stand au milieu. Demain, il semble que le temps sera encore différent, mais je pense que je peux faire du bon travail. Je veux bien dormir ce soir et essayer de finir l’année en force demain. »

P4 – Andrea Locatelli (Pata Yamaha avec Brixx WorldSBK) : « Aujourd’hui a été une course amusante pour les fans et je pense que l’arrêt au stand était intéressant pour nous aussi ! Au final, nous avons terminé quatrièmes, donc je pense que nous devrions être satisfaits car c’est un bon résultat et je me suis battu avec Alex pour la troisième place. J’essaierai de monter sur le podium demain, c’est sûr ! Je tiens à remercier mon équipe car ils ont été très bons à l’arrêt au stand, tout le monde a fait du très bon travail, nous n’avons pas perdu de temps et nous n’avons commis aucune erreur. Je suis très content d’aujourd’hui et j’ai apprécié la course, et maintenant nous avons hâte de repartir demain. J’espère qu’on pourra prendre un peu plus confiance, apprendre sur cette piste pour repartir fort en 2023 ! Nous sommes là, nous sommes rapides et nous avons un bon package avec la R1, donc nous allons nous battre dans la course Superpole et encore dans la course 2. Je veux essayer de monter sur le podium et profiter au maximum du résultat. Nous sommes proches de Lowes, nous allons donc essayer. »

P5 – Álvaro Bautista : « C’était définitivement une course difficile, surtout parce que je n’ai jamais trouvé de sensations avec le réglage pour une piste mouillée et des pneus secs. Aujourd’hui, cependant, le résultat le plus important est celui que nous avons obtenu grâce au travail que nous avons accompli tout au long de la saison. Je suis fier d’avoir contribué au titre constructeur remporté par Ducati et au titre par équipe, ce qui donne également à Michael et à toute l’équipe une grande satisfaction. »